AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Time of Shadows
Time of Shadows est désormais sur

Partagez | .
 

 Something in the wind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Something in the wind   Sam 4 Juil - 18:26

    Elena était arrivée en Benson dans une limousine de luxe aux vitres teintées. Sa nouvelle demeure se dressait fièrement aux abords de la vie, témoignant de sa richesse. Depuis le temps elle avait abandonné le titre de comtesse, mais gardé le nom noble de son mari. C'était le seul souvenir qu'elle avait de lui. Les autres choses s'étaient effacées avec le temps, qand on vit si longtemps, on apprend à trier ce qu'on doit retenir ou non. Mais Elena pensait souvent à Leroy, elle revoyait souvent dans ses rêves la scène. Et depuis peu, elle croyait même le sentir non loin d'elle, son odeur...si douce pour un vampire. Mais elle savait que c'était la folie de sa soif qui parlait alors. Personne ne pouvait survivre à ce qu'ils lui avaient fait, personne, même pas un vampire ou un loup garou. Elena avait pour justifier tant d'argent prétendu qu'elle avait des actions en bourses qu'elle avait vendues et qu'elle avait récemment héritée. Avant de venir à Benson, elle avait demandé à son major d'homme, le seul humain qui l'ait servi aussi longtemps sans avoir peur d'elle, le seul qu'elle protégerait contre toute chose. Il lui avait trouvé ce manoir, et aussi ce travail. Elle avait en effet obtenu une place d'enseignante en histoire au Lycée de la ville. Qui mieux qu'elle pouvait raconter ce que les siècles importants de l'histoire avaient à livrer. Mais bien sûr, c'était aussi une excuse pour guetter des jeunes proies. Elles étaient faciles à impressionner et manipuler, sans susciter l'intérêt des autres. Elena savait que la prudence était de mise, elle sentait que certaines tensions ici n'étaient pas dues qu'à l'air chargé en electricité qui présageait un orage.

    C'était une matinée grise, qui plongeait la ville dans une semi-pénombre. Le seul moment de la journée où Elena pouvait sortir en plein jour sans s'habiller comme un extremiste musulame. Ses pas l'avaient menées vers le cimetière. C'était toujours un lieu vide, où l'on pouvait si on guettait bien, entendre les morts vous murmurer leurs secrets à l'oreille. Elena s'était habillée en noir, comme à son habitude. Une robe tailleur , des talons haut, un chapeau avec filet et des gants. Sa marche gracieuse et silencieuse la rendait une invitée souhaitée dans ces lieux. Elle appartenait aux mondes des morts, et évoluait dans un monde des vivants qui la dégoutait de plus en plus. La "jeune" femme s'arrêta devant une tombe. Elle savait de part son pouvoir de manipulation faire croire à ses collègues et ennemies qu'elle était humaine, et elle arrivait même à masquer son odeur comme cela. C'est peut-être comme ça qu'elle savait que quelqu'un l'épiait. Un fin sourire se peint sur ses lèvres. On croyait la chasser? l'agresser? Ce pittoresque jeu n'était plus de son age. Elle se remit à marcher, comme si de rien était, attendant que l'invité surprise ne veuille bien se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Lun 6 Juil - 17:51

Aaahhh la joie de l'errance et de la solitude. Quelle sensation délicieuse que celle de vagabonder dans l'air pur et froid. La pluie menaçait, elle adorait ça. Sur sa peau glacée, l'eau du ciel était d'une chaleur douceâtre, les éclairs illuminaient sa peau, la rendant fantomatique. Nul doute que si elle avait conservé le régime légitime à sa nature, elle aurait pu séduire n'importe qui et... manger à sa faim. Mais la biche qu'elle avait dévoré l'ayant rassasiée, elle se contentait aujourd'hui de profiter de cette journée sans soleil. Le vent ébouriffait sa chevelure flamboyante tandis qu'elle parcourait les arbres bordant le cimetière de la ville dans laquelle elle faisait une "escale". Elle ne connaissait pas Benson, son parcours l'avait mené ici par hasard, comme chaque fois qu'elle atterrissait quelque part. Un silence religieux régnait en ce lieu sacré, même si, contrairement à son éducation sur le sujet, elle n'avait jamais cru à une existence supérieure régnant sur ce bas-monde. Une brume presque opaque frôlait l'herbe fraîche, elle profitait de chaque sensation exacerbées par ses sens affinés.

Rien ne semblait pouvoir la déranger, quand son ouïe infaillible détecta un bruissement à peine perceptible. Alertée, Satine tendit l'oreille, et plissa les yeux. Ce son n'était en rien comparable au balancement réguliers des feuilles au rythme du doux alizé qui soufflait. Il était étouffé, doux. Quelqu'un approchait, et vu sa démarche, le nouveau venu n'était pas humain. Les yeux dorés de la jeune vampire scrutèrent les environs, alors qu'elle se dissimulait à pas feutrés derrière un chêne centenaire. Sa curiosité piquée au vif, elle porta son attention sur le cimetière, et distingua nettement une forme près d'une grande tombe de marbre étincelant. C'était une femme, d'une beauté presque présomptueuse. Ses cheveux dorés voguaient autour de son visage d'une pâleur de craie, ses lèvres rouges sang s'étiraient en un sourire qui n'inspira aucune confiance à son observatrice. Satine devina alors que cette femme avait détecté sa présence, son apparence indiquant très bien ce qu'elle était. Méfiante de sa semblable, la jeune vampire ne se révéla pas à ses yeux, et resta terrée dans l'ombre du feuillage. Elle n'aimait jamais croiser l'un des siens, étant elle-même dégoutée de ce qu'elle était.

Tant que c'était possible, elle préférait garder ses distances. Cette fois toutefois, elle su que la confrontation serait inévitable. Hostile ou non, telle était la question que se posait la belle rousse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Lun 6 Juil - 19:34

    Elena suivit son chemin. D'habitude elle ignorait les siens, et entrait en duel avec ceux qui la chassait. Quand on vivait plus d'un demi millénaire, on avait la technique pour s'arranger avec vampires ou loup garou. Mais il fallait avouer que Leroy était toujours plus diplomate qu'elle...sans doute parce qu'il ne quittait jamais sa fine lame et qu'elle, elle préférait user de ses ongles, c'était l'avantage d'être une femme. De là où elle était, elle pouvait très bien voir à quoi ressemblait Satine. Une jeune femme, comme la plupart des vampires, rousse pour changer et le regard jaunâtre. Elle trouvait cette couleur d'un manque de gout affreux et même si elle avait questionné son époux sur la question, même lui qui était plus vieux qu'elle ne savait pas livrer une réponse. Encore une énigme de cette race.

    Cette prudence, méfiance, appelez cela comme vous le voulez l'amusait grandement. La peur chez un vampire était rare et Elena savait par expérience qu'il n'y avait qu'une sorte de vampire pouvant éprouver de la peur ou du dégout pour eux-même. Ceux qui se nommait les végétariens. Les vampires se nourissant de sang humain ne se posaient pas ce genre de question. Ils étaient plus forts et immortels et tuer leur plaisait plus que tout, alors pourquoi aller remettre en question tous les bienfaits de se nourrir d'humains. Les végétariens eux, se contenait de divers animaux. Elena avait horreur de cela. Il avait dû supporter la nourriture animales durant certaines famines avant de pouvoir se régaler durant les guerre. Ce qu'elle détestait aussi c'était les cadavres...encore pire que les animaux ça....et c'était malsain, parce que le sang n'était pas frais. L'on pouvait tomber malade....oui même si on était un vampire. Mais Elena ne comprenait vraiment pas cet envie de ne pas étancher véritablement sa soif. De toute façon, l'on ne pouvait jamais échapper à son instinct, à sa vraie nature, ils étaient tous les mêmes....parfois Elena s'amusait à les coincer devant un verre de sang 30 ans d'âge....le meilleur...le plus sucré...le plus doux nectar qui fond dans la gorge...et revitalise tout votre être....elle s'amusait à torturer ces vampires qui soit disant était "human friendly"

    Elle s'arrêta. Jouer...elle n'en avait pas eu envie depuis longtemps....depuis la mort de son mari. Elle soupira. Elle était devenue trop sage. Mais ce n'était que des besoins secondaires. Elle resta un instant sur place avant dans un bruissement se retrouver derrière Satine. Parfaitement silencieuse. Elle releva la tête, son regard aujourd'hui cristallin croisant celui de Satine. Il n'y avait rien de hautain. Elle sortit de sa poche un mouchoir blanc et le tendit à Satine. Certaines personnes avaient un manque de savoir vivre....c'était atroce de voir comment ils retournaient à l'état animal....franchement....dégoutant.


    "Vous avez....des restes de biches....sur votre joue...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Lun 6 Juil - 20:25

L'inconvénient, quand on est une vampire pacifiste peu expérimentée, c'est que lorsque que l'un de nos semblables s'avère être bien plus vif et peut-être plus violent que nous, on ne voit rien venir. Ainsi, lorsqu'Elena se retrouva à ses côtés, ses mouvements rapides furent invisibles à Satine. La surprise lui fit lâcher un petit cri discret, résonnant comme une douce mélodie. Elle avait peur, mais maitrisa son angoisse. Elle détestait montrer ses sentiments, bien qu'elle savait pertinemment que cette inconnue lisait en elle. Lorsqu'elle lui tendit le mouchoir, Satine recula aussitôt. Réflexe défensive, propre à sa nature fragile, et son désir constant d'être invisible. On peut dire que c'était raté pour cette fois.

"Vous avez....des restes de biches....sur votre joue...."

Elle ne répondit pas, mais frôla aussitôt sa joue, et regarda ses doigts teintés de sang pratiquement séché. Elle dévisagea gravement Elena, puis les lécha sans la quitter des yeux. Elle resta volontairement silencieuse, et recula encore, prise d'un désir ardent de lui tourner le dos et partir de cet endroit.

Et pourtant, malgré son instinct de survie, elle ne bougea plus et observa son interlocutrice. Ses pupilles ne trompaient pas, elle était une authentique "Carnivore". Elle n'aimait pas croiser ce genre de vampires. C'était rare, mais lorsque certains croisaient sa route, elle ne les appréciait guère. Trop impulsifs, violents, sans compter qu'ils tuaient les êtres humains qu'elle respectait. Et puis... Elle ne pouvait s'empêcher de faire l'amalgame entre eux et les Volturis.

Elle sentait en Elena une aura étrange. Si Satine avait un don, elle n'était pas la seule du coin. Ses yeux d'or sondèrent sa tenue. Elle était d'une élégance rare s'associant si bien avec sa beauté sobre et envoutante à la fois. Elle respirait le calme et la sérénité, mais intimidait à son allure pleine de grandeur. Satine ne voulait pas se mesurer à elle, et elle ne voulait pas qu'Elena lui fasse de mal.


"Qui êtes-vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Lun 6 Juil - 20:45

    Elena laissa retomber son bras le long de son corps, elle ne comptait pas courir après une vampire et encore moins lui apprendre les bonnes manières. Elle n'avait pas la patience pour cela, et se demandait d'ailleurs comment son mari avait pu passer environ 100 ans à lui inculquer certaines valeurs et choses. Elena étant plus vieille et forte de part sa source de nourriture, elle ne fut que légèrement affecté par le don de cette vampire végétarienne en face d'elle. Elle trouvait ce don intéressant...inspirer de la tristesse et faire ressortir les angoisses. Elle le savait parce qu'elle avait une emprise sur cet esprit torturé et fragile sans pour autant mettre la main dessus pour le manipuler. Elle ne voulait pas se fatiguer pour rien.

    La tête légèrement inclinée sur le côté, elle observa Satine reculer. Comme si elle avait vu la mort même en face d'elle. Ces vampire amis des hommes n'avaient vraiment plus aucune fierté, ni d'orgueil. Et ca voulait survivre dans le monde? Et bien ce n'était pas gagné. Elena savait de quoi elle parlait. Mais en même temps, elle sentait que Satine sentait qu'elle n'était pas une vampire comme les autres de cette branche. Elle était plus calme, plus sereine, comme si aucune chose quelle soit humaine ou non pouvait l'atteindre. Un détachement qu'elle avait aquis avec les années. Quand Satine fit enfin entendre sa belle voix, Elena eut comme un frisson. Elle eut comme un éclair de nostalgie dans le regard. Une telle voix....elle ne l'avait pas entendu depuis des décénies. Une voix pure...cristalline, mélancolique....une voix qui n'existait plus que parmi les anciens...une voix qui rappelait une époque de sa vie. Elena releva son filet, dévoilant un peu mieux ce visage d'ange.


    " Je suis la Comtesse Van Dressen....mais pour les fourberies de ce temps...ce n'est guère appropiré d'âvoir un tel titre....il est devenu obsolète....comme nous....ce sera donc juste Elena Van Dressen..."

    Elle se rapprocha, ne pouvant s'empecher d'être attirer par cet amas de malheur.

    "Ne reculez donc pas....je ne mange pas les végétariens...ils sont trop fade à mon gout" plaisanta-t-elle sans sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Lun 6 Juil - 21:39

Satine observait ses réactions, la peur d'être attaquée restant omniprésente. Elle devinait le dégoût qu'elle lui inspirait. Les raisons en étaient évidentes, si les carnivores inspiraient la peur aux végétariens, eux inspiraient le mépris aux carnivores. Leur nature douce et compréhensive envers les humains ne plaisaient pas, mais Satine n'éprouvait pas le désir de changer. Ne souhaitant la compagnie de personne, s'attirer la sympathie n'était pas son but, surtout pas de ce genre d'individus. M'enfin, tant qu'à tenir à la vie, autant tout faire pour survivre à cette nouvelle rencontre et se montrer plus coopérative. D'autant que cette femme était différente des autres vampires de son genre. Le peu qu'elles avait rencontré étaient sauvages, peu enclins aux bonnes manières, à a toute marque de civilité. Elena semblait grande par son éloquence, et semblait avoir suivis une éducation tout à fait convenable. Son intuition se révéla juste, quand la jeune vampire répondit à sa question, et révéla par la même son titre...

"Je suis la Comtesse Van Dressen....mais pour les fourberies de ce temps...ce n'est guère appropiré d'âvoir un tel titre....il est devenu obsolète....comme nous....ce sera donc juste Elena Van Dressen..."

Ca ne l'étonnait pas. Cette "classe" était commune à la noblesse, quelle qu'elle soit. Elle ne connaissait pas les Van Dressen, c'était une lignée inconnue au bataillons des Ivanovna.

"Ne reculez donc pas....je ne mange pas les végétariens...ils sont trop fade à mon gout."

C'était... Gentil. Satine ne sourit pas non plus, mais accepta de bon coeur cet humour noir. C'était toujours bon à prendre. Elle se détendit légèrement, rassurée, ce qui était preuve d'une naïveté qui lui coûterait facilement la vie, face à un ennemi suffisamment habile pour sentir qu'on pouvait lui faire avaler n'importe quoi. Devait-elle se présenter ou pas ? C'était bien le minimum, dans un pur respect de la bienséance.

"Je suis la Duchesse Satine Olga Ivanovna. Dernière survivante de ma lignée. Et comme vous l'avez judicieusement souligné, Satine Ivanovna est de rigueur à présent. Je ne peux cacher ma joie à l'idée de savoir que je ne suis pas à votre convenance. Je tiens à la vie, ou ce qu'il en reste..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Mar 7 Juil - 7:48

    Citation :
    "Je suis la Duchesse Satine Olga Ivanovna. Dernière survivante de ma lignée. Et comme vous l'avez judicieusement souligné, Satine Ivanovna est de rigueur à présent. Je ne peux cacher ma joie à l'idée de savoir que je ne suis pas à votre convenance. Je tiens à la vie, ou ce qu'il en reste..."

    Elena fit cette réverence que la noblesse avait pour habitude de faire entre elle et qui aujourd'hui paraissait un geste démodé, un geste que l'on ne voit que dans les théâtres ou films, mais pas dans la vie et encore moins dans un cimetière. Satine avait un petit accent, cet accent russe qui montrait et renforcait l'idée qu'elle venait de cette vaste étendue de terre morte et froide. Ce pays qui selon les légendes abritait le repère des plus vieux vampires...Dracula...et autres...Van Dressen ne croyait pas en l'existance de cet enfant du diable. Mais ne dit-on pas que les mythes naissent de légendes qui naissent d'histoires qui s'inspirent d'histoires vraies? Après tout un conte est un récit de quelque chose qui vient de vrai. Mais avec tous ces voyages, Elena ne l'avait jamais rencontré. Sans doute avait-il été certes un vampire, mais pas comme dans les livres.

    Elena ne connaissait que très peu l'histoire des Ivanovna. Elle savait qu'avec les révolutions Russes , ils en avaient souffert. Il faut dire qu'Elena avait d'autres problèmes au début du 20ième siècle. Leroy avait ce qu'on appelait une phase de folie. Cela arrivait quand la carence en sang devenait trop grande. Elle avait pourtant tenté de le nourrir, de sa propre personne, mais cela n'avait pas suffit. Ils devaient se cacher à cause d'une affaire de meurtre. Ce fut sa faute, elle n'avait pas su le tuer sans qu'on la remarque. Cela arrivait quand la victime avait bu. L'alcool avait un drôle d'effet sur elle.


    "Mais le plaisir est pour moi....et je pense que je ne sois pas non plus à votre goût...cela peut se comprendre...de vouloir un semblant de vie....j'ai connu cela lors de mes 300 ans...mais vous verez...ça vous passera....vous vous y ferez une raison que vous appartenez à ce monde ci...le cimetière est la cité des morts....et nous en sommes ses gardiens...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Mar 7 Juil - 8:48

Satine répondit à sa révérence, avec la prestance due à son rang et à sa condition. Il y avait plus de 80 ans qu'elle n'avait plus pratiqué l'étiquette, et plus de 50 qu'elle n'avait plus entretenu aucune conversation civilisée avec quelqu'un. Si elle ne passait pas son temps à chantonner dans les bois durant la nuit, elle aurait pu penser que sa voix et sa langue ne fonctionnaient plus, après tout ce temps...

Elena l'intriguait beaucoup. Elle n'avait encore jamais rencontré une "consoeur" de ce style, le contraste entre sa politesse et la violence dont elle était certainement capable était saisissant. Toute en finesse, la douceur masquant une dureté découlant sans doute de son régime alimentaire, ou d'autre chose peut-être. La jeune rousse n'aurait su le dire.


"Mais le plaisir est pour moi....et je pense que je ne sois pas non plus à votre goût...cela peut se comprendre...de vouloir un semblant de vie....j'ai connu cela lors de mes 300 ans...mais vous verez...ça vous passera....vous vous y ferez une raison que vous appartenez à ce monde ci...le cimetière est la cité des morts....et nous en sommes ses gardiens...."

Elle écouta attentivement ses paroles, pleines d'une sagesse commune sans doute à quelqu'un ayant vécu de nombreux siècles. Tout de poésie, un sens aigüe de la formule. Il y avait de quoi être impressionné, mais ce ne fut pas le cas pour la "jeune" Russe, qui inclina toutefois la tête en signe d'approbation. Elle était de ceux qui ne méprisait pas le monde qui l'entourait, mais en avait peur. Sa nature fragile était sa plus grande faiblesse, elle en avait conscience. Ce monde plein de haine, tourmenté par les guerres et fléaux purement humains... Même avant sa morsure, cet univers ne lui convenait pas. Et bien que sa force physique la protégeait à présent, elle n'en restait pas moins cette petite fille innocente, courant dans les couloirs du manoir, se dissimulant sous les tables pour que ses camarades de jeu ne la trouvent pas. D'ailleurs, son existence n'avait pas tellement changé depuis ses 10 ans, si on y réfléchissait. Elle vivait terrée dans des endroits sombres, ne surgissant que lorsque la lune dérobait le ciel au soleil, craignant d'être vue par quiconque. Elle avait décidé de sortir de jour cette fois-ci, l'atmosphère brumeuse et froide étant propice à une petite escapade, loin des regards toutefois. Elle ne daignait se fondre dans la masse, portant toujours sa robe du début du 19ème, couverte de perles et de fils d'argent, typique de la bourgeoisie Moscovite de l'époque. Oui, en ce temps-là, elle était habillée à la mode, sa mère tenant à tout prix à lui faire porter les dernières foutaises sortant des boutiques les plus prestigieuses de la capitale. Futile, inutile, tout pour se faire remarquer. Se faire remarquer en se fondant dans la foule de filles portant la même robe qu'elle, démarche absurde, mais que Satine avait été forcée de suivre pendant plus de 10 ans de sa vie humaine. Mais ses robes faisaient à son plus grand regret partis de son identité, et elle ne se sentait bien qu'en la portant, à présent...

Oui, ce monde dont parlait Elena n'était pas le sien. Elle ne s'y plaisait pas, ne s'y plaisait plus. Elle n'avait rien à y faire, mais le fil de sa vie avait été scellé le jour de sa morsure, pour ne plus jamais se briser. Quitter ce monde était son souhait, mais pourtant, elle en était incapable. Elle l'aimait, sans jamais désirer y pénétrer totalement.


"Au bout de 300 ans dites-vous. Je ne suis qu'une enfant comparé à vous.

Ce monde me plait autant qu'il me déplait, ça n'a pas changé depuis le jour où je l'ai "quitté", et que j'y erre avec mon corps sans chaleur.

Vous dites peut-être vrai, qu'un jour je franchirai la barrière que je me suis forgée, et y pénétrerai réellement, que j'y trouverai ma place. Mais pas de suite. Je me complais à rester dissimulée aux regards et vivre la vie que je souhaite. Une éternelle perdition, rien de plus. Je ne demande pas grand chose.
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Something in the wind   Jeu 30 Juil - 0:20

Citation :
"Au bout de 300 ans dites-vous. Je ne suis qu'une enfant comparé à vous."
" Je puis voir cela...mais ne vous arrêtez pas à cela...quelle importance le temps qu'on passe à fouler cette Terre...une Terre qui est notre même après avoir changé de statut...je ne dirai pas qu'on l'a quitté, mais plutôt qu'on s'est rapproché de lui...nous enfants de la nuit sentant sa force, son odeur, ses gouts, nous savons le secret d'une vie..dans chaque goutte de sang nous la sentons...cette energie...la chaleur a disparu, pour devenir la froideur de ce monde duchesse...nous sommes les damnés refletant modestement vers quoi l'humanité s'avance...son envie de devenir immortelle..."


Citation :
Vous dites peut-être vrai, qu'un jour je franchirai la barrière que je me suis forgée, et y pénétrerai réellement, que j'y trouverai ma place. Mais pas de suite. Je me complais à rester dissimulée aux regards et vivre la vie que je souhaite. Une éternelle perdition, rien de plus. Je ne demande pas grand chose."

"La perdition...je ne puis qu'approuver, moi qui ait festoyer au côtés des grandes reines d'Angleterre...qui a dansé au rythme de la cours de versaille...qui a été re9u par les grand empereurs chinois et japonais sans perdre ma tête...j'ai été acceuilli par les Romanov avant la révolution...j'ai vécu les guerres...avec délice et amertume....je ne vous dit pas la joie de quitter le vieux continent pour m'aventurer sur les nouveaux ...les Amériques...l'Afrique....l'Australie....en pas moins de 7 siècles, j'ai vu le monde évoluer, changer pour devenir ce qu'il est aujourd'hui...mais ma chère la planète est trop petite pour une perdition constante...nous aimons la liberté, mais elle nous écrase à cause de son manque de présence hélas..."

Elena soupira. Elle n'avait plus autant parler de façon aussi naturelle depuis longtemps. Le langage avait changé aujourd'hui. Si elle parlait comme elle le faisait maintenant, les gens la trouveraient curieuse. Elena inspira , sentant la présence non loin d'une vieille dame. Elle se tourna, inclinant la tête vers le côté.


"Ne sont-ils pas beaux...les gens tristes..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Something in the wind   

Revenir en haut Aller en bas
 

Something in the wind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Wind Horses.
» ~ Wind Horses, RPG équin.
» Wind of Change ❖ Sevastyan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time of Shadows - Twilight RPG :: Anciens rp's-