AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Time of Shadows
Time of Shadows est désormais sur

Partagez | .
 

 Ma préférence à moi [Aro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jane Volturi
♣ ₪ Tortureuse Compulsive ₪ ♣
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 31
Localisation : Volterra

Do you know me ?
Clan: Volturi
Mes relations:

MessageSujet: Ma préférence à moi [Aro]   Mar 13 Aoû - 15:44

... ... ...
Jane & Aro


∞ l'heure des comptes ∞
Depuis plusieurs heures déjà, des cris étaient audibles depuis un certain coin du domaine des Volturi. Heureusement que c’est leur domaine propre et que personne hormis les Volturi ne puissent entendre ce qui se passe. Et ces cris venaient toujours de la même personne. Enfin, du même bourreau du moins. Cela a toujours été son dada que de torturer les autres. Mais dans les sombres lieux, il est encore possible de s’approcher afin d’écouter plus attentivement ce qui se passe. Nul doute qu’il s’agissait de la commandante des gardes de justice du clan Volturi qui devait encore fait joujou. Cela devient presque ennuyeux… Ou presque… Pour le moment, elle se tenait debout où elle restait silencieuse alors que sa « victime » se tordait de douleur sous les illusions horribles que Jane pouvait créer. Derrière se trouvait deux membres des Justicars qui devaient probablement attendre leur jugement suite à leur échec cuisant de s’être laisser tromper par un vulgaire illusionniste. Essayant de lui tirer les vers du nez, elle prolonge la douleur jusqu’à ce que la victime chute lamentablement sur le sol froid. Haussant les épaules, elle soupire avant de tourner le regard vers ceux qui lui ont rapporté ce petit cadeau. Bien entendu, on ne peut pas dire qu’elle soit satisfaite. Loin de là et les deux gardes sentaient l’atmosphère s’alourdir soudainement. Jane put lire un peu de peur dans leurs yeux mais elle ne fait que se délecter de ce qu’il en tire. C’est de cette manière qu’elle assoit son autorité. Pourtant, les deux s’attendaient à ce qu’elle les torture à son tour… Chose qui arriva bien vite et elle cesse ce petit jeu rapidement après avoir essoufflé ses messieurs comme une araignée tissant sa toile.

« - Démerdez-vous mais retrouvez-moi ce fugitif et faites ce que vous voulez de lui … »

Le ton employé voulait tout dire. En gros, elle ne leur laissait pas le choix. Après tout, elle ne peut pas être partout et sur tous les fronts. C’est impossible. Détournant le regard, elle commence à marcher pour quitter les geôles où elle avait l’habitude de se rendre pour s’entraîner avec son don qui fait si peur et dont elle s’amuse. Maintenant qu’elle avait obtenu les informations qu’elle voulait, elle n’avait plus qu’à lancer des traqueurs à la poursuite du crétin qui s’est imaginé être au-dessus des lois que les Volturi imposent depuis des décennies. Avec elle aux commandes de l’armée au passage. Mais pour l’heure, elle devait assurer sa garde auprès des rois et c’est la raison de son départ des geôles.  Marchant simplement, elle reste silencieuse et elle balaye les couloirs de son regard très troublant pour beaucoup mais elle n’y peut rien puisque ses yeux ont toujours été comme ça depuis qu’Aro l’avait transformé. Elle n’avait eu à se plaindre et elle ne s’en plaindra pas. Ses pas toujours aussi résonnant l’attirent irrémédiablement vers la salle du trône où se trouvaient les trois rois. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Ouvrant la porte pour prendre la suite, elle referme derrière elle et elle patiente trouvant une salle vide. Elle se demande alors où se trouve les trois rois qui devraient normalement se trouver ici puisqu’ils y sont en permanence… Ou presque apparemment.

© .JENAA/BAZZART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ma préférence à moi [Aro]   Mar 13 Aoû - 22:40

code par apache.
 

ARO AND JANE.


Aro lisait distraitement un vieil ouvrage entièrement écrit en anglais, une langue qu’il excellait parmi tant d’autres, tout en étant confortablement installé sur le trône du milieu, situé au fond d’une large pièce. Deux autres trônes se trouvaient à sa droite et à sa gauche, mais Caïus et Marcus n’y étaient pas installés aujourd’hui. Non, le maître des Volturi était seul, bien seul. Aro semblait profiter de ces quelques moments de répit. Il survola une page qu’il avait déjà lu une bonne centaine de fois, avant de soudainement percevoir le bruit de petits talons dans la pièce d’à coté. Aro guetta le bruit se rapprochant au fur et à mesure. Il l’entendait distinctement désormais. Sans lever les yeux de son ouvrage, le grec devina facilement que la personne qui venait de pénétrer dans la pièce était petite, aux cheveux blonds, et au teint blanchâtre. Jane. Cela ne pouvait être que sa très chère Jane, sa garde préférée, sa favorite, son adorable Jane. La voir le mettait toujours de bonne humeur, et il se réjouissait souvent de discuter avec elle, ou de tout simplement sentir sa présence à ses côtés. Parmi tous ses gardes, Jane était celle qu’il estimait le plus, et éprouvait une réelle affection à son égard, la considérant même comme sa propre fille. Ce favoritisme déclenchait la jalousie des autres Volturi la plupart du temps, mais Aro n’en avait cure.

Aro savait que la jeune anglaise ne le quitterait jamais, parmi tous les autres membres de la garde, elle était sans doute celle en qui il avait le plus confiance. Il pouvait se reposer sur ses épaules, compter sur sa présence, sans avoir à user de son autorité. Jane lui resterait fidèle, il le savait, et cela le réconfortait quelques fois lorsqu’il ignorait à qui s’adresser pour s’assurer d’être toujours le maître dominant.

« Ma chère Jane… » susurra chaudement le Volturi en levant les yeux de son livre, ce dernier posé sur ses genoux. « Je ne vous attendais pas si tôt. »

Le vampire analysa avec un peu plus d’intérêt la silhouette de sa garde, détaillant minutieusement chaque trait, chaque rictus, chaque grain de peau. Son visage poudré semblait comme figé pour l’éternité, piégé dans le corps d’une jeune adolescente. Mais malgré cela, malgré son apparence fragile de jeune fille, elle dégageait une aura de malveillance, de cruauté, de froideur…dont il était extrêmement fier.

« Racontez moi... » Dit-il de sa voix douce, si mielleuse, tout en prenant le temps de détacher chaque mot l’un de l’autre, chaque syllabe suavement. Aro était confiant, cette question n’était qu’histoire de faire la conversation…Jane n’échouait jamais, à son plus grand plaisir. Pourtant, malgré cet air indifférent et impassible qu’elle ne cessait d’arborer chaque jour, il crut y lire autre chose…De différent. Et sans plus attendre, il se retrouva devant elle en une fraction de seconde, penché vers son visage d’albâtre, ses doigts se promenant le long de sa joue glacée. Il aimait cette proximité entre eux.



Revenir en haut Aller en bas
Jane Volturi
♣ ₪ Tortureuse Compulsive ₪ ♣
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 31
Localisation : Volterra

Do you know me ?
Clan: Volturi
Mes relations:

MessageSujet: Re: Ma préférence à moi [Aro]   Mer 14 Aoû - 9:14

... ... ...
Jane & Aro


∞ Maître & Affiliée ∞
La jeune adolescente d’apparence n’avait pas du tout vu son maître présent. Il faut dire qu’elle n’était pas encore complétement entrée dans la salle du trône. Et bien que les trônes soient vides, cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas un. Sauf qu’Aro se trouvait assis sur le trône du milieu qui lui est attitré. Marchant à son aise, elle finit par s’arrêter dans un coin de la pièce où Aro pouvait la voir. Habillée avec sa robe noire s’arrêtant aux genoux, elle portait ses éternels talons qui font qu’elle ne passe jamais inaperçue mais c’est une femme malgré qu’elle soit vampire. Enfin non, c’est encore une jeune fille en apparence. Très jeune d’ailleurs. Mais peu importe malgré son apparence très jeune, elle était un des hauts membres de la garde royale et elle y était très bien. Jamais, elle ne s’est plainte à qui que ce ne soit même pas à Afton qui reste son meilleur ami jusqu’à maintenant. Au-dessus de sa tête, on pouvait voir qu’elle était maquillé en noir, routine chez elle mais cela avait le don de faire ressortir ses yeux rouges.  Par ailleurs, elle portait la cape longue et elle lève ses mains pour retirer la capuche comme l’exigeait la tradition. Oui, elle est très disciplinée et c’est tout en son honneur. Elle n’avait pas besoin qu’on lui dise ce qu’elle avait faire car elle avait son rôle bien en main depuis de très nombreuses décennies. Lorsqu’Aro leva les yeux sur sa préférée, il put voir une Jane en train de baisser sa capuche avec les yeux baissés. Non, elle ne fuit pas le regard de son maître mais elle avait tendance à baisser les yeux lorsqu’elle ôte sa capuche. Laissant sa capuche retombé en arrière, elle laisse ses bras redescendre le long de son corps. Elle était prête à prendre son service de la journée. Contrairement à d’autres gardes, elle était toujours à proximité d’Aro lorsqu’elle n’était pas prise par sa fonction de commandante des troupes justicières des Volturi. Or, elle en avait fini avec eux et elle se tenait debout dans la même salle que son maître à qui elle doit son immortalité.

Puis elle entend la voix de son maître et elle se tourna lentement vers sa direction pour enfin l’apercevoir de ses yeux. A travers ses pupilles, elle put enfin l’apercevoir bien qu’elle avait déjà ressenti sa présence il y a quelques secondes. L’aura qu’elle détachait faisait toujours peur. Personne parmi les Vampires ne comprenait comment cette adolescente pouvait avoir ce genre de pouvoir avec lequel elle en a brisé plus d’un et qu’elle continuera à briser si on lui en donne l’ordre. Bien qu’il y a un certain temps, elle avait voulu quitter les Volturi pour créer son propre clan avec son frère jumeau, elle a tout de même conservé sa loyauté envers Aro, son protecteur et maître. Au départ, on aurait cru que c’était dû au pouvoir de Chelsea mais elle n’a plus d’influence sur elle depuis bien longtemps. Pourtant, elle se tenait toujours là auprès du roi et maître suprême des Volturi. Restant silencieuse, elle observait simplement Aro sans agression ni haine. Aro était le seul des trois pour qui elle avait de la sympathie si on peut dire ainsi. La blondinette incline alors légèrement sa tête en guise de profond respect envers celui à qui elle doit tout ou presque.

« - Maître Aro … »

Dit-elle en murmure porté par le vent. Non, elle n’a pas honte de le servir. La preuve, jusqu’à maintenant, elle n’a jamais vraiment eu besoin de transformer son propre corps en arme vu qu’elle n’a jamais eu besoin de se battre physiquement… Du moins, jusqu’à l’arrivée de cette humaine qui lui sort par les trous de nez. Avant son arrivée chez les Cullen, son seul pouvoir suffisait à en faire tomber plus d’un à genou voir même de mort. Maintenant, avec ce type de capacité, elle est contrainte de revoir sa façon de faire mais aussi sa façon de combattre. Peut-être demandera-t-elle à son frère ou aux autres… Non pas aux autres… Ce n’est pas son genre de demander de l’aide, elle n’en a jamais eu besoin et ce ne sera pas maintenant. Afton peut-être même… A voir mais pour le moment, elle devait se concentrer sur sa fonction de garde rapprochée. Restant silencieuse, elle ne parle jamais pour ne rien dire. Ses paroles sont censées mais aussi utiles. Rapidement, Aro se retrouve devant elle et elle conserve son indifférence et sa froideur alors que ses yeux se levèrent pour croiser ceux de son protecteur. Celui-ci venait de lui demander de lui raconter. Mais la question était de lui raconter quoi ? Sa journée ? Sa dernière chasse ? Car oui, elle chasse et se déplace dans le monde à la recherche d’enfants immortels dont la conception a été interdite par le clan Volturi. Maintenant son regard, elle ne le baisse jamais en présence de quelqu’un et à cette fâcheuse manie de ne jamais lâcher les gens du regard sauf lorsqu’elle doit se concentrer sur autre chose. Finalement, elle ferme les yeux quelques secondes lorsqu’elle sent la main de son maître se promener sur sa joue droite alors qu’elle lui faisait face. Les ouvrant une nouvelle fois, elle replonge son regard dans celui de son créateur avant de prendre la parole.

« - Les Justicars sont incapables de retrouver le fugitif allemand… Je me suis moi-même occupée de « l’invité ». »

Mais si cela traînait trop, elle devra s’en occuper elle-même puisqu’elle est leur commandante et c’est Aro qui l’a mise à ce poste. Les Justicars échouent, pas elle. Ce n’est pas pour rien si elle est en quelque sorte une arme de choix pour Aro. Lui qui l’a vu « grandir » et qui l’a transformé. Depuis le début, il a toujours vu en elle, les monstruosités dont elle était aujourd’hui capable. Sans qu’il ordonne quoi que ce soit, elle est capable d’asseoir l’autorité dont il a besoin sur qui il souhaite. Aro sait qu’elle ne ment jamais, elle peut oublier d’omettre certaines choses dans une discussion mais cela s’arrête là.  Maître d’elle-même, elle ne cesse d’être elle-même. Aussi droite qu’un I, Aro peut réellement reconnaître celle qu’il a transformé alors qu’elle venait de souffrir comme jamais mais c’est aussi grâce à ça qu’elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Autour de son cou, elle portait la chaîne avec l’emblème des Volturi, preuve de sa haute-stature au sein de la hiérarchie Volturienne.

© .JENAA/BAZZART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma préférence à moi [Aro]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma préférence à moi [Aro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time of Shadows - Twilight RPG :: Anciens rp's-