AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Time of Shadows
Time of Shadows est désormais sur

Partagez | .
 

 Un dîner presque parfait [Jill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mar 21 Juil - 15:01

Tous deux étaient en train de se poser des questions sur le même sujet sans même le savoir. Matt était en train de se demander pourquoi il prenait attention à Jill d'une manière toute nouvelle, toute particulière alors qu'au début, il ne s'intéressait à elle que pour la chasse et uniquement pour celle-ci bien que son approche avait laissé supposer le contraire. Matthew n'était pas un vilain garçon, il se faisait simplement passer pour tel afin d'éviter de montrer sa sensibilité, tout comme Jill pouvait se montrer hostile pour rester enfermer dans sa solitude. Ce qu'il ne savait pas, c'était qu'il faisait découvrir à Jillian de la personnalité de la jeune femme autant qu'il se découvrait lui-même sous un nouveau jour. Jamais de sa vie, il n'avait été aussi galant avec une représentante de la gente féminine... En général, la seule facette de lui qu'elles voyaient c'était la chambre des motels où il séjournait le temps de la chasse.

Une fois dans le bar, Matthew, qui était assis jeta un coup d'œil autour de lui alors que le serveur prenait la commande de Jillian et s'éloignait pour préparer les boissons commandées... Il fut même surpris de l'entendre commander une bière. Son regard se posa quelques instants sur les motards qui jouaient au billard avant de se concentrer une nouvelle fois sur Jillian qui lui tendait sa veste. Matt sourit et reprit ce qui lui revenait de droit en le posant sur le dossier de sa chaise d'une main, se retourna à peine sur sa chaise alors que son autre main pendouillait à l'air.

« Y'a pas de quoi. » répondit-il à la jeune femme avant de voir le serveur revenir vers eux du coin de l'œil.

Il se redressa sur sa chaise pour mieux voir et remercia ce dernier qui posait les deux bières sur la table, voyant dans sa veste sans pour autant chercher sa poche, il sortit son portefeuille et lui tendit un billet pour payer les deux bières.


« C'est moi qui invite. Gardez la monnaie. »

Le serveur le remercia et lui adressa un sourire un peu plus chaleureux que les précédents, quoi de plus normal quand on les appâte avec des pourboires ? Il sourit à une jeune femme qui l'observait depuis tout à l'heure mais, ne remarqua pas que cette charmante blonde avait un petit ami trop protecteur qui semblait prendre le moindre petit sourire innocent comme un affront. Il lui jeta donc un regard noir que Matt ignora royalement avant de se concentrer une nouvelle fois sur son interlocutrice qui était nettement plus intéressante pour lui qu'une fille superficielle suspendu aux bras d'une homme qui aurait manifestement pu lui servir de père, qui pesait trois fois son poids et dont les mots rasoir, mousse à raser, sport, dentifrice et brosse à dents ne faisait pas partie intégrante de son vocabulaire, voire même de son hygiène de vie tout court alors qu'en revanche, il devait connaître par coeur les mots Sex, Drugs, Rock'N'Roll & McDonald.

« On aurait peut-être dû choisir un autre endroit, je risque le tabagisme passif. » dit-il en affichant un grimace de dégoût suivit d'un petit toussotement et d'un geste de la main, comme si cela chasserait l'odeur de tabac qui semblait imprégné même sur les murs, jaunies par la nicotine.

« Je regarde les émissions de télévisions françaises de temps en temps, je me demande si Valérie Damidot et l'équipe de « C'est du propre » accepteraient de venir faire un tour dans le Minnesota, ils ont bien fait « On a échangé nos mamans » au Canada. »

Matthew soupira, cessant de plaisanter un instant pour observer une nouvelle fois le monde qui l'entourait et remarquait toujours que le copain du sosie craché de Paris Hilton l'observait d'un regard assassin. Le chasseur n'y prit pas grande attention, il était sûr qu'il mettait ce quartier de bœuf au tapis en un rien de temps mais, d'un autre côté, il y aurait d'autres Cromagnon qui lui sauterait dessus pour réclamer vengeance, ce qui rendait la perspective de déclencher une bagarre beaucoup moins intéressante. Il but une gorgée de sa bière et la reposa sur la table, jouant avec le goulot tout en faisant légèrement tournoyer la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mar 21 Juil - 15:57

Jillian laissa Matt payer les boissons, quand le serveur revint, et remarqua le petit sourire qu'il lança à une blondasse au bar. Sans savoir pourquoi, son attitude énerva un peu la jeune femme. Ressentait-elle de la jalousie de le voir s'intéresser à une autre ? Et pourquoi ressentait-elle ça ? Elle l'ignorait. Mais, apparement, le type qui accompagnait la poupée gonflable empêchait le chasseur de laisser Jill sur place et d'aller draguer sa copine. La jeune femme soupira en secouant la tête, et détourna les yeux, attendant en silence que Matthew cesse de se comporter comme le plus imbécile des hommes et qu'il la remarque à nouveau. En entendant sa voix, Jillian releva les yeux vers lui, et fit comme si elle n'avait pas vu son petit manège.

« On aurait peut-être dû choisir un autre endroit, je risque le tabagisme passif. »

- "Moi non plus, je ne supporte pas les fumeurs, j'ai horreur de ça ... on ne viendra pas ici, la prochaine fois".

« Je regarde les émissions de télévisions françaises de temps en temps, je me demande si Valérie Damidot et l'équipe de « C'est du propre » accepteraient de venir faire un tour dans le Minnesota, ils ont bien fait « On a échangé nos mamans » au Canada. »

Jillian regarda les lieux à son tour, et fit la même grimace que Matthew à ce sujet. Ce n'était pas un taudis, mais presque. Dans sa vie de chasseresse, la jeune femme avait été dans de nombreux bars, beaucoup d'informations circulaient dans ce genre d'endroit. Et elle n'avait jamais vu un lieu aussi mal tenu. Comment les gens faisaient-ils pour venir ici ? Mais bon, quand on était bourré, on pouvait aller n'importe où.

- "Je ne connais pas cette émission, je regarde peu la télé, sauf la météo et les infos ... mais, je ne comprend pas comment des gens peuvent avoir un endroit comme celui-là ... même moi, je ne suis pas super douée en ménage, mais je nettoie mieux que ça".

Jillian regarda encore autour d'elle, buvant elle aussi une gorgée de bière. La chasseresse n'était une fan d'alcool, elle n'en buvait pratiquement jamais. Mais, de temps en temps, elle se laissait tenter par une simple bière, voir un verre de vin ou de champagne. Rien de bien méchant question boisson alcoolisée et occasionellement. Alors qu'elle reposait sa bouteille sur la table, la jeune femme vit alors la blonde avec son copain, assez baraqué, ce dernier fixant toujours Matt avec un regard mauvais. Cependant, ce type était entouré de plusieurs amis à lui, mais qui ne regardait pas le chasseur ... mais elle. Jillian fronça les sourcils en voyant leurs petits sourires de pervers, et ne voulait même pas savoir ce qu'ils se disaient à voix basse en la regardant. La jeune femme leur lança un regard noir, puis détourna les yeux, car ce genre de personne avait le don de l'énerver. Voulant retourner au calme, elle regarda Matthew, en buvant une nouvelle gorgée, avant de lui lancer, sur un ton qu'elle voulait neutre, mais où on pouvait sentir une pointe de jalousie et d'irritation.

- "On dirait que tu t'es fait un copain ... il ne fallait pas matter la blondasse au bar".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mar 21 Juil - 16:19

« Tu peux compter sur moi, je ne reviendrais pas dans un endroit pareil... J'aurais peut-être dû donner mon pourboire en lui expliquant que c'était un don pour la déco. Il devrait interdire le tabac dans les lieux publics, comme la réforme qui est passée dernièrement en France. »

Oui, Matthew s'intéressait beaucoup à la France, il rêvait d'y aller un jour mais, avec le travail qu'il faisait ce ne serait pas une chose aisée de se rendre là-bas et puis, il ne tenait pas vraiment à arrêter la chasse pour le moment. Prendre des vacances était synonyme d'une perte de temps qu'il ne pouvait pas se permettre. Peut-être bien que pendant qu'ils étaient en train de discuter, des pauvres innocents étaient en train de se faire vider de leur sang, deux crocs plantés dans la carotide. Il sourit lorsqu'elle expliqua qu'elle n'était pas vraiment une fée du logis, lui, au contraire, était un vrai maniaque de la propreté et il était obligé parce que sa sœur était asthmatique ce qui l'obligeait à faire le ménage régulièrement mais, il décida de garder tout ça pour lui. Raconter ce qu'il faisait quand il était grand-frère au foyer risqueraient d'ennuyer Jill et il n'avait pas spécialement envie d'y repenser. En écoutant sa dernière phrase concernant « la blondasse du bar » comme elle la nommait si bien, Matthew put percevoir le soupçon de jalousie et eut un léger rire.

« Elle m'a sourit, je lui ait simplement répondu par courtoisie mais, visiblement, il y en a qui pense que sourire c'est courtiser. J'aime pas les blondes décolorées, c'est pas mon type du tout... »


Bon, c'était vrai que lorsque l'occasion se présentait, il ne faisait pas non plus la fine bouche.

« En même temps, vu avec qui elle traîne, je crois qu'elle ne fait pas de distinction. Regardes-le, s'il croit qu'il me fait peur parce qu'il pèse 50 kilos de plus que moi... Je me demande encore comment ça se fait que ses pneus n'ont pas explosé sous son poids et celui de sa Paris Hilton... Tiens, je me demande même comment il a fait pour pas l'écraser au pieu... Ca doit être une poupée silliconnée, elle a dû s'envoler un peu comme les ballons de baudruche qu'on gonfle et qu'on lâche sans faire de noeud. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mar 21 Juil - 16:53

« Tu peux compter sur moi, je ne reviendrais pas dans un endroit pareil... J'aurais peut-être dû donner mon pourboire en lui expliquant que c'était un don pour la déco. Il devrait interdire le tabac dans les lieux publics, comme la réforme qui est passée dernièrement en France. »

- "Je vois que tu parles beaucoup de la France, tu as l'air d'aimer ce pays ... j'y suis déjà allée, comme en Angletterre et en Allemagne, mais je n'y suis restée que quelques jours avant de revenir ici ... j'étais entrain de traquer un vampire qui avait quitté les Etats-Unis, en passant par le Canada ... un long périple qui m'avait pris près de 3 semaines ... et je peux te le dire : la France, c'est magnifique ... ça me plairait d'y retourner un jour".

Jillian voulait-elle rendre Matthew jaloux, à la suite de sa petite vue sur la blondasse ? Ou seulement l'impressionner ? Possible. Mais, elle le faisait surtout pour lui montrer qu'elle avait encore un point commun avec lui.

« Elle m'a sourit, je lui ait simplement répondu par courtoisie mais, visiblement, il y en a qui pense que sourire c'est courtiser. J'aime pas les blondes décolorées, c'est pas mon type du tout... »

Jillian fronça les sourcils, et but une nouvelle gorgée, ne sachant pas quoi penser des dires de Matthew. La personne qui pensait que sourire était égal à courtiser, est-ce-que c'était le copain de la blonde ? Ou elle même, vu la pointe de jalousie dans sa voix ? La jeune femme préféra ne pas y penser, et secoua légèrement la tête, comme pour tenter de ne pas penser à ce petit dilemne, et de faire comme si Matt parlait bien du copain jaloux.

- "A force de sourire à n'importe qui, à des gens que tu ne connais pas, tu vas finir à l'hôpital, un de ces jours ... c'est pour ça que je ne le fais pas ... au moins, je n'aurais pas de problème".

Jillian venait de souligner davantage son côté associable, et pourtant, elle ne remarqua pas que la bande de Monsieur Barraqué Au Bar n'avait pas cessé de la fixer, alors que pourtant, elle ne leur avait lancé aucun sourire, seulement un regard noir, qui leur avait visiblement plû, comme son physique.

« En même temps, vu avec qui elle traîne, je crois qu'elle ne fait pas de distinction. Regardes-le, s'il croit qu'il me fait peur parce qu'il pèse 50 kilos de plus que moi... Je me demande encore comment ça se fait que ses pneus n'ont pas explosé sous son poids et celui de sa Paris Hilton... Tiens, je me demande même comment il a fait pour pas l'écraser au pieu... Ca doit être une poupée silliconnée, elle a dû s'envoler un peu comme les ballons de baudruche qu'on gonfle et qu'on lâche sans faire de noeud. »

- "Fais attention à ce qu'il ne te tombe pas dessus, même si tu n'as pas peur de lui ... s'il connait un peu le sport de combat, il pourrait bien t'amocher quand même ... et vu ses copains, tu vas passer un sale quart d'heure, juste pour avoir sourit à sa copine, aussi moche et superficielle soit-elle, qui apparamment, n'a aucun goût et qui est sûrement refaite de partout, comme tu le dis".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mer 22 Juil - 20:17

Matthew aimait la France, c'était pour lui un beau pays mais, il appréciait davantage le Canada. Cependant, il fut un peu jaloux d'apprendre que Jillian s'y était déjà rendue mais, ne l'afficha pas. Il pensait que malgré la chasse, elle avait tout de même l'air de prendre un peu de temps pour elle mais, lorsqu'elle lui avoua qu'elle y était allée pour traquer un vampire, le jeune homme acquiesça comme s'il venait d'apprendre quelque chose. Ce n'était pourtant pas étonnant de la part de Jillian puisqu'elle lui avait dit ne vivre que pour chasser les vampires. Lui aussi avait voyagé mais, pour le travail également.

« Je parle simplement quelques mots de français et je m'intéresse à ce pays mais, je dois dire que niveau télévision, c'est vraiment nul. A part quelques émissions – et encore – le reste est pathétique comparé à nous. »

En même temps, c'était parfaitement normal parce que les États-Unis étaient la première puissance mondiale et le second à produire le plus de film, le premier pays étant l'Inde avec les films Bollywoodien... Comme quoi, Matt avait très bien retenu de ses cours d'histoire. C'est alors que la conversation revint sur les hommes baraqués et il ne put s'empêcher de sourire en écoutant les paroles de Jillian. Il ignorait que sa réflexion d'avant avait été mal interprétée et que Jillian croyait en fait que Matt s'était adressé à elle d'une manière détourner, ce qui était faux.

« C'est elle qui m'a sourit en premier et c'est moi qui va terminé à l'hôpital, le monde est injuste. » chuchota t-il avant de reprendre une gorgée de sa bière.

Cependant, en voyant les regards appréciateurs de ces messieurs, Matt secoua la tête.


« Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, tu as eu beau ne pas leur sourire, tu leur a tapé dans l'œil apparemment. » ajouta t-il avant de reposer son attention sur Jill qui lui donnait quelques conseils.

« Ce n'est pas la première fois que je serais au beau milieu d'une bagarre d'ivrognes, je suis assez grand pour me défendre, tu sais... Après tout, ils ne sont pas aussi forts et rapides que les … vampires » dit-il après avoir jeté un regard aux alentours afin de s'assurer qu'il n'y ait pas d'oreilles indiscrètes.

Voyant qu'il s'était penché au-dessus de la table, il recolla son dos contre le dossier et but une nouvelle gorgée de son breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mer 22 Juil - 20:48

« Je parle simplement quelques mots de français et je m'intéresse à ce pays mais, je dois dire que niveau télévision, c'est vraiment nul. A part quelques émissions – et encore – le reste est pathétique comparé à nous. »

- "Il ne peuvent pas tout avoir, ils ont déjà un beau pays ... tu as de la chance, au moins tu sais quelques mots ... moi, je ne connais aucun mot français, j'ai toujours trouvé cette langue trop difficile".

« C'est elle qui m'a sourit en premier et c'est moi qui va terminé à l'hôpital, le monde est injuste. »

- "Et oui, tu ne savais pas encore que le monde était injuste ? De nos jours, un simple sourire peu attirer des ennuis ... comme pour toi, apparemment, ce type a l'air de beaucoup t'en vouloir".

« Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, tu as eu beau ne pas leur sourire, tu leur a tapé dans l'œil apparemment. »

En entendant les dires de Matthew, Jillian fronça les sourcils et tourna la tête vers les amis du baraqué. Elle vit alors qu'ils étaient toujours fixés sur elle, encore entrain de bavarder. Ce qui l'exaspéra et l'énerva de plus en plus. La jeune femme soupira et détourna les yeux, serrant un peu sa bouteille dans sa main.

- "Ils n'ont pas intérêt à m'approcher, sinon ils vont le regretter ... je suis de mauvaise humeur quand des mecs dans leur genre n'arrêtent pas de me matter ... je ne sais même pas pourquoi ils me regardent, il y a plein d'autres femmes ici, qui seraient à leur goût".

Jillian ferma les yeux un instant, sachant que ses dires étaient la définition même des hommes : des gros pervers. S'il y avait bien une chose que la jeune femme ne faisait jamais, c'était de se prendre pour la plus belle femme au monde. Au contraire, pour elle, elle était quelconque, et elle ne comprennait pas pourquoi des alcooliques s'en prenait à elle, et pas à une autre.

« Ce n'est pas la première fois que je serais au beau milieu d'une bagarre d'ivrognes, je suis assez grand pour me défendre, tu sais... Après tout, ils ne sont pas aussi forts et rapides que les … vampires »

Quand Matt s'était penché pour pouvoir parler plus bas, Jillian en fit de même, mais contrairement à son rival, elle resta un peu penchée en avant, les bras croisés sur la table. Elle fut surprise par les paroles du jeune homme, et secoua légèrement la tête, comme pour espérer n'avoir rien entendu.

- "Je te signale qu'ils sont plusieurs, tu aurais du mal à t'en sortir face à eux, tout seul ... et en groupe, ils peuvent faire beaucoup de dégâts, même plus qu'un vampire isolé ... ne me dis pas que tu as déjà combattu plus de deux vampires en même temps ?" demanda-t-elle, inquiète à cette idée, car s'attaquer à au moins deux vampires, c'était du suicide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 12:00

Matthew haussa les épaules, histoire de se donner l'air modeste bien que intérieurement, il était fier de connaître quelques bases de français contrairement à sa rivale. Une compétition silencieuse venait de s'engager entre eux et si jamais la soirée virait au pugilat à cause des motards qui les observaient toujours de coin, le chasseur s'arrangerait pour en mettre au tapis plus que la jeune femme. Néanmoins, il acquiesça d'un signe de tête lorsqu'elle lui avoua trouver le français difficile, c'était vrai.

« Heureusement pour nous, notre langue est officielle. »

En effet, l'anglais était parlé partout dans le monde et facilitait ainsi la compréhension, c'était également parce qu'elle semblait être la mieux comprise de toutes mais, Matthew reprochait aux personnes nées avec l'accent anglais de ne faire aucun effort pour apprendre d'autres langues, Jillian mise à part, elle avait eu une enfance désastreuse et peut-être que si elle avait continué ses études au lieu d'entreprendre une chasse au vampires elle serait bilingue à l'heure qu'il est. Le chasseur posa ses yeux sur les hommes qui continuaient leur partie de billard en fusillant le « couple » du regard, l'échange ne dura qu'une dixième de seconde et pourtant, cela lui avait suffit pour confirmer les sages paroles de sa rivale. Cependant, depuis la mort de Hayden, il ne craignait plus rien et ses actes pouvaient paraître suicidaires de temps en temps. Il ne put s'empêcher de sourire en écoutant les menaces que la jeune femme proféra à l'encontre des gros tas de viande situés juste derrière elle.

« Je pense qu'il te regarde parce qu'ils pensent que ça me met en colère, ils doivent se dire que l'on est un couple. »

C'était la conclusion de Matthew et en même temps, depuis leur arrivée dans le bar, on pouvait dire que tout laissait à penser qu'ils étaient évidement un couple. Finalement, il ne s'attarda pas plus longtemps pour sur la question et but une nouvelle gorgée de bière, s'arrêtant de boire comme un gamin pris en faute lorsqu'elle lui demanda s'il s'était déjà attaqué à deux vampires en même temps.

« Premièrement, ce n'est pas moi qui ait commencé et deuxièmement ils se sont enfuis si vite que je n'ai pas eu le temps d'appuyer sur la gachette. La chose qui m'a marqué, ce sont leurs yeux... Ils n'étaient pas rouges mais, couleur or et c'était la première fois que je voyais ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 12:34

« Heureusement pour nous, notre langue est officielle. »

Jillian acquiesca d'un signe de tête, et but une nouvelle gorgée de bière, s'imaginant la vie qu'elle aurait pû mener si sa famille été encore en vie. Quelles études auraient-elle fait ? Aurait-elle été marriée avec des enfants ? Se serait-elle installée quelque part aux Etats-Unis, voir même dans un autre pays ? Autant de questions qui resteraient sans réponse, et qui plongeaient la jeune femme dans la mélancolie. Elle se perdit dans ses pensées, et n'émergea qu'en entendant la voix de Matthew.

« Je pense qu'il te regarde parce qu'ils pensent que ça me met en colère, ils doivent se dire que l'on est un couple. »

Cette phrase fit sourire Jill, qui secoua la tête, en regardant à son tour le barraqué, sa copine et sa bande de copains qui devaient être célibataires, vu leur sale tête. Il était vrai que pour les autres, Jillian et Matt devaient être ensemble, ils étaient arrivés en même temps, ils étaient assis à la même table, ils discutaient ensemble. La définition même du couple. La jeune femme eut un petit rire et but une autre gorgée, terminant presque la bouteille.

- "Te mettre en colère parce qu'on serait un couple ? Alors, il n'y aucun chance que ça arrive ... c'est moi qui risque le plus d'être en colère que toi ... ces types là seraient très surpris".

« Premièrement, ce n'est pas moi qui ait commencé et deuxièmement ils se sont enfuis si vite que je n'ai pas eu le temps d'appuyer sur la gachette. La chose qui m'a marqué, ce sont leurs yeux... Ils n'étaient pas rouges mais, couleur or et c'était la première fois que je voyais ça. »

Jillian regarda Matt avec un regard noir, en apprenant qu'il avait déjà affronté deux vampires en même temps. Elle était furieuse d'un côté, parce qu'il s'était montré inconscient, mais d'un autre côté, parce qu'il était encore en vie, même si les vampires s'étaient enfuis. La jeune femme avait du mal à combattre un seul de ces monstres, alors apprendre que son rival avait survécu à deux, sa fierté en prenait un coup, elle en était jalouse, et celà se voyait sur son visage sans qu'elle prononce le moindre mot. Cependant, la chasseresse ne lui fit pas la remarque, non pas parce qu'elle ne voulait pas d'une nouvelle querelle, mais parce qu'un détail la chiffonnait. Elle fronça les sourcils en apprenant la description des vampires, semblable à Edward, le buveur de sang qui lui avait fait cette entaille à l'arcade avec son arme, et qui l'avait laissé vivante.

- "Des yeux couleurs or ? C'est étrange, d'habitude, ils sont les yeux rouges ... j'en ai rencontré un, il y a quelques jours ... celui qui était venu à la rescousse de la femelle dans la forêt, et qui m'a assommé ... il avait lui aussi les yeux couleur or".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 13:11

Matthew ne savait pas que sa petite phrase avait déclenché ce sentiment de mélancolie chez Jillian, il avait dit ça sans arrières pensées mais, il apprendrait bien assez tôt qu'il fallait peser l'impact de ses paroles avant de les dire à son interlocutrice et rivale. Continuant dans sa lancée, il fronça néanmoins, les sourcils en voyant que son regard était ailleurs mais, que sa voix l'obligea à se concentrer une nouvelle fois sur lui. Il fut surpris que la perspective du couple la fasse rire, il n'aurait pas vraiment cru qu'elle l'aurait aussi bien pris, surtout après ce qu'il s'était passé dans le restaurant. Matthew s'était fait passé pour un goujat alors qu'il était juste un peu gauche concernant les relations humaines bien qu'il ait des amis.

« Les femmes sont des tigresses, c'est un slogan connu. » dit-il avec tout l'ironie dont il était capable, bien qu'un sourire envers Jillian lui fit comprendre qu'il n'en doutait pas une seule seconde et que c'était juste pour la taquiner.

En voyant le regard noir de la jeune femme, il se racla la gorge et haussa les sourcils tout en buvant une autre gorgée de sa bière bien fraîche. En voyant qu'elle ne le lâchait pas de son regard à vous glacer le sang (ce qui n'a donc aucun effet sur les vampires), Matt posa sa bière.

« What ? » demanda t-il enfin pour briser la glace.

Cependant, le silence continua et on pouvait presque entendre les mouches volées autour de leur table, autant dire qu'il y en avait beaucoup vu la propreté manifeste de l'endroit où ils se trouvaient. Il remarqua peut-être un soupçon de jalousie dans son regard, sûrement parce qu'il était encore vivant malgré tout.


« Ca je le sais que d'habitude ils ont les yeux rouges et d'ailleurs, c'est comme ça qu'on les décrit dans les livres. Je ne connais pas d'autres espèces ayant des yeux couleur or... J'espère que ce n'est pas une nouvelle race de vampires née d'une … manipulation génétique à la Frankenstein... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 13:41

« Les femmes sont des tigresses, c'est un slogan connu. »

Jillian plissa les yeux vers Matthew, le regardant assez froidement, ne saisissant pas son ironie à cause de son sourire. Que voulait-il faire en disant ça ? La taquiner ? L'énerver ? Elle n'en savait rien, mais connaissant la jeune femme, celle-ci allait démarrer au quart de tour, parce que, bien évidemment, Jill avait le côté sauvage d'une tigresse, son rival ayant encore parlé de son caractère pas commode.

- "On se demande pourquoi les femmes sont des tigresses ... mais, quand on regarde les hommes, c'est tout à fait normal qu'elles se montrent agressives".

Et oui, Jillian avait tendant à vite s'emballer, même pour une simple taquinerie, ce qui démontrait bien qu'elle n'était pas à l'aise avec les plaisanteries. Elle continua de le fixer méchamment, même après avoir appris cette histoire de chasse en duo, et attendit qu'il réponde à sa question.

« What ? »

- "Comment ça "quoi" ? Tu es complètement cinglé ? Tu t'attaques à deux vampires en même temps ... tu cherches à te faire tuer ou quoi ? Tu as eu de la chance qu'ils se soient enfuis ... la prochaine fois, tu n'auras pas cette chance".

Bon, finalement, Jillian n'avait pas réussi à garder sa remarque pour elle. L'attitude tranquille de Matthew la surprenait, mais aussi la terrifiait, et comme d'habitude, elle réagissait mal pour cacher son inquiétude, quitte à déclencher une nouvelle bagarre.

« Ca je le sais que d'habitude ils ont les yeux rouges et d'ailleurs, c'est comme ça qu'on les décrit dans les livres. Je ne connais pas d'autres espèces ayant des yeux couleur or... J'espère que ce n'est pas une nouvelle race de vampires née d'une … manipulation génétique à la Frankenstein... »

- "Je sais très bien que tu es au courant, c'était juste une constatation ... moi non plus, je ne connais pas d'autres espèces ... je pense que ce sont des vampires normaux ... peut être qu'ils mettent des lentilles de couleur, pour se fondre parmis les humains ... les yeux rouges, ça effraie".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 14:26

Matthew ne se doutait pas que sa petite note d'humour serait une fois encore mal interprétée par Jillian. Enfin, peut-être qu'il s'en doutait un peu mais, étant donné que tous deux avaient l'air de mieux s'entendre, il s'était tout de même autorisé cette petite remarque. Il afficha une mimique ronde comme des billes en l'écoutant lui répondre d'un ton sec.

« Rectification ; les femmes sont susceptibles, c'est un slogan connu... Relax ! Ce n'était qu'une remarque pour te taquiner. » dit-il d'un ton nonchalant voire même un peu exaspéré avant de soupirer.

En la voyant réagir une fois de plus au fait qu'il avait croisé deux vampires il fronça les sourcils, commençant à perdre son sang froid. Il n'aimait pas vraiment qu'on lui parle de cette manière, surtout lorsqu'il s'agissait d'une femme et qui était une rivale de surcroît. Ses airs supérieurs avaient le don de le mettre hors de lui de temps en temps mais, contrairement à cette dernière, il préférait intérioriser sa rage.


« A la base, j'en traquait un. Je n'y peut rien si j'en ai croisé deux ! C'était le fruit du hasard et je suppose que si je ne suis pas mort aujourd'hui, c'est parce que je les ai trouvé devant une carcasse d'animal. La chance ? Dans notre métier ? Alors ça, c'est une bonne blague. Rien n'est question de chance et tu le sais aussi bien que moi. D'ailleurs, ce métier en lui même c'est une opération suicide. Je suis un ex-Marines, je me suis déjà engagé à servir mon pays au péril de ma propre vie alors qu'est-ce que ça change ? On est tous destiné à mourir un jour... à n'importe quel âge, à n'importe quel moment.» s'énerva t-il d'un ton bas, ne supportant pas qu'on lui fasse la morale.

Finalement, la conversation revint sur les vampires aux yeux or et Matthew secoua la tête.


« Je ne pense pas. Dès que j'ai vu les yeux de ceux que j'ai croisé dans la forêt, j'ai fait tous les magasins qui vendent ce genre de chose et j'ai cherché les personnes qui en avait commandé mais, aucune ne ressemblait à ces vampires. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 15:10

« Rectification ; les femmes sont susceptibles, c'est un slogan connu... Relax ! Ce n'était qu'une remarque pour te taquiner. »

Jillian continua de fixer Matthew, cherchant une trace de moquerie, mais tout ce qu'elle remarqua, c'était l'exaspération de son rival. Elle finit par baisser les yeux, se calmant un peu, un peu honteuse de réagir toujours mal. Pourtant, il était vrai qu'elle était susceptible.

- "Désolée ... c'est vrai que je suis susceptible ... mais, je n'aime pas quand on me taquine comme ça".

Pourtant, Jillian aimait bien taquiner Matt peu avant leur entrée au bar, mais elle était mauvaise perdante. Cependant, elle n'était pas la seule à s'énerver, même si de son côté, elle réagissait très mal, alors que son rival gardait un semblant de calme le plus longtemps possible. Mais, elle pouvait très bien lire sa perte de sang froid dans ses yeux et dans son ton, même à vois basse. Et voilà, ils étaient repartis sur une engueulade.

« A la base, j'en traquait un. Je n'y peut rien si j'en ai croisé deux ! C'était le fruit du hasard et je suppose que si je ne suis pas mort aujourd'hui, c'est parce que je les ai trouvé devant une carcasse d'animal. La chance ? Dans notre métier ? Alors ça, c'est une bonne blague. Rien n'est question de chance et tu le sais aussi bien que moi. D'ailleurs, ce métier en lui même c'est une opération suicide. Je suis un ex-Marines, je me suis déjà engagé à servir mon pays au péril de ma propre vie alors qu'est-ce que ça change ? On est tous destiné à mourir un jour... à n'importe quel âge, à n'importe quel moment.»

Avant que Jill ne puisse lui dire quelque chose, Matthew enchaina sur ses recherches concernant les yeux dorés de certains vampires.

« Je ne pense pas. Dès que j'ai vu les yeux de ceux que j'ai croisé dans la forêt, j'ai fait tous les magasins qui vendent ce genre de chose et j'ai cherché les personnes qui en avait commandé mais, aucune ne ressemblait à ces vampires. »

Jillian fronça les sourcils, ne sachant pas alors qui étaient ces vampires, ni pourquoi ils avaient les yeux dorés, et encore moins ce qu'ils faisaient avec un animal mort. Peut être qu'ils avaient été attirés par l'odeur du sang. Enfin bref, la jeune femme en revenait à son ton autoritaire, et comme elle avait un sale caractère, elle n'aimait pas non plus le ton qu'avait utilisé Matt pour lui parler.

- "D'accord pour les yeux dorés, je suis aussi perplexe que toi, et je n'ai pas d'idée sur ce qu'ils sont ... par contre, la prochaine que tu en vois deux, tu t'enfuis ... ça n'a peut être rien à a voir avec la chance, et ce métier est peut être suicidaire, mais tout Marines que tu es, le but n'est pas de mourir ... on meurt tous un jour, d'accord, mais si tu te fais tuer demain, qui vengeras ta soeur ? Alors, arrêtes de jouer les gros durs qui n'a peur de rien, et réflechit deux secondes aux stratégies que tu peux employer".

Jillian avait parler aussi bas possible, pour que personne ne les entende, mais son ton était dur et froid, comme son regard. Elle n'avait pas pû s'empêcher de continuer de faire la morale à Matt, c'était plus fort qu'elle ... c'était mieux que d'avouer qu'elle était inquiète pour lui. Cependant, son sale caractère pourrait bien mettre fin à la trêve de leur moment de calme, car vu qu'ils avaient à peu près le même comportement, leur discussion allait faire des étincelles, surtout venant de la part de Jillian qui n'aimait pas se faire marcher sur les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 16:02

Bien qu'elle reconnut avoir une susceptibilité à fleur de peau, Matthew n'était pas satisfait pour autant parce qu'il sentait que la dispute allait être de nouveau engagée entre les deux jeunes gens, ce qui ne tarda pas à arriver, comme il l'avait prédit. Une fois de plus, il subit une remontrance mais, jusque là, il ne disait jamais rien, gardant son calme olympien. S'humectant la lèvre nerveusement, il but une énième gorgée mais, pour cette fois, terminer sa bière d'un seul trait. Lorsqu'il reposa sa bouteille tout en avalant, on voyait très bien que son regard n'était pas aussi aimable que précédemment et lançaient presque autant d'éclairs que ceux de Jillian.

« C'est pas ça l'instinct maternel, j'espère ? Parce que je trouve ça chiant. J'ai 30 ans et je n'ai sûrement pas besoin d'un chaperon, ni de quelqu'un pour me dicter ma conduite. Je suis majeur et vacciné, okay ? Et si j'ai envie de jouer les gros durs qui n'a peur de rien, c'est mon problème, si ça te déranges tu sais très bien ce qu'il te reste à faire... Et … ne parle plus de ma sœur à l'avenir. »

Sur ce, il se leva, prit sa veste et fit comme si rien ne s'était passé, quittant le bar. Dehors, il faisait un peu plus frais que précédemment et il y avait également plusieurs motos garées devant l'entrée du bar. Cependant, au lieu de s'en aller, il s'installa dans la ruelle sombre, s'installant sur une marche d'escalier pour y entamer une nouvelle bière commandée à la va-vite au bar. Fixant l'entrée sans vraiment la voir, se demandant si Jillian allait finir par sortir un jour. Ça n'avait rien d'un test, disons que Matthew voulait retrouver un peu de sa solitude pour réfléchir à ce qui s'était dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 16:39

« C'est pas ça l'instinct maternel, j'espère ? Parce que je trouve ça chiant. J'ai 30 ans et je n'ai sûrement pas besoin d'un chaperon, ni de quelqu'un pour me dicter ma conduite. Je suis majeur et vacciné, okay ? Et si j'ai envie de jouer les gros durs qui n'a peur de rien, c'est mon problème, si ça te déranges tu sais très bien ce qu'il te reste à faire... Et … ne parle plus de ma sœur à l'avenir. »

Jillian garda son regard noir en écoutant les paroles de Matthew, et le fixa quand il pris sa veste et qu'il quitta le bar, non sans avoir pris une dernière bière pour la route. La jeune femme resta assise un long moment, encore énervée par son rival, mais aussi par elle même et sa fichue réaction. Elle ferma les yeux, sans remarquer que du côté du comptoir, le baraqué était plus calme, maintenant que Matt était partit, mais que ses copains avaient l'air plus que ravis de voir leur "proie" toute seule. La chasseresse rouvrit les yeux et termina tranquillement sa bière, mais ses pensées ne cessèrent d'aller vers Matthew. Pourquoi pensait-elle à lui, alors que la situation devait être la plus préférable, maintenant qu'ils étaient séparés, et qu'ils n'étaient pas prêts de se revoir ? Pourtant, une part d'elle même commençait à regretter de lui avoir parler de cette façon. Il commençait même à lui manquer, sans qu'elle ne le veuille. Après avoir terminé sa boisson, la jeune femme se leva, enfila sa veste, et quitta à son tour le bar ... mais pas seule, malheureusement. Une fois dans la rue, Jillian ne regarda pas autour d'elle, sinon elle aurait vu au loin Matthew assis sur une marche d'escalier. Fermant sa veste jusqu'en haut à cause du froid qu'elle ressentait, la chasseresse commença à avancer sur le trottoir, rebroussant chemin pour retourner à sa voiture, sans s'apercevoir que derrière elle, trois des copains du baraqué l'avaient suivit à l'extérieur, tous battis sur le modèle de l'armoire à glace.

- "Eh, chérie, attends-nous ... on va te raccompagner".

Jillian entendit la voix de l'un des zigotos, et sût tout de suite de qui il s'agissait. Elle se retourna brièvement, sans s'arrêter, et leur lança un regard noir, avant de poursuivre sa route.

- "Elle a pas l'air très emballée, la donzelle ... va falloir qu'on soit plus convainquand, les gars".

Rapidement, les 3 compères rattrappèrent Jillian dans une ruelle déserte, l'un d'eux se plaçant devant elle pour lui couper la route, les autres se plaçant autour de leur proie pour l'encercler et l'empêcher de s'enfuir. Jill soupira, puis regarda le premier qui l'avait interpellé. Il n'était pas difficile de voir à quel degré ils étaient souls, mais s'ils cherchaient la jeune femme, ils allaient la trouvé. Pourtant, malgré sa connaissance du combat au corps à corps, Jillian savait qu'elle n'avait aucune chance contre 3 types en même temps, en plus des gros balourds. Elle se contenta de fixer l'un des hommes dans les yeux, en lui lançant un regard noir, encore plus meurtrier que celui qu'elle lançait habituellement à Matt. Elle avait peur, après tout, elle était une femme à leur merci. Mais elle ne le montra pas, sinon ils allaient en profiter, même si ce n''était qu'une question de temps avait son masque d'hostilité ne tombe.

- "Si j'étais vous, je partirais ... laissez-moi tranquille, ou vous allez le regretter".

- "Vous avez entendu, les gars ? La donzelle veut nous faire peur ... c'est bien beau, chérie, quel courage ... mais, je crois que tu n'es pas en mesure de nous faire quoi que ce soit ... ne t'inquiètes pas, on va bien s'occuper de toi ... tu verras, ça va te plaire".

Jillian ne pouvait même pas reculer, à cause de l'abruti derrière elle, et qui n'attendait qu'une seule chose : qu'elle tombe dans ses bras en reculant pour être le premier à se servir. Désormais seule, la jeune femme réflechit un instant. Elle pouvait en avoir un, peut être deux, mais pas trois. Elle n'arriverait pas à leur faire face ensemble, mais elle essaierait quand même. Elle n'allait pas se laissait faire, alors que ces brutes voulaient lui faire des choses qu'il vallait mieux ne pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 18:34

Matthew continuait de siroter sa bière tranquillement, marmonnant dans son coin des paroles inintelligibles. S'il n'avait pas été aussi bien vêtu, on l'aurait presque prit pour un Sans Domicile Fixe, livré à lui même dans une sombre ruelle de Benson. Toujours le regard rivé sur l'entrée du bar qu'il venait de quitter quelques minutes auparavant, il remarqua que Jillian en sortait, suivit de un... deux, non, trois des types qui l'avaient bien reluqués à l'intérieur. Le jeune homme se montra tout à bord indifférent, observant la scène en silence alors qu'ils se rapprochaient de l'endroit où Matthew observait la scène. Il écouta les menaces de Jillian qui eurent l'effet d'un pétard mouillé et d'ailleurs, les trois hommes n'hésitèrent pas à rire sous son nez et à lui répondre. Il était évident qu'elle n'arriverait pas à bout de trois hommes seule et c'est en soupirant que Matthew se leva, baillant au corneille comme si le spectacle était ennuyeux. Il s'étira de tout son long et les bruits qu'il émit détournèrent l'attention des trois hommes laissant ainsi une opportunité à Jillian d'attaquer... Se dirigeant droit sur eux pour se mêler à la bagarre, il en profitant pour jeter sa bouteille vide au passage dans la benne qui se trouvait là. Une des hommes qui le reconnut s'approcha de lui, prenant la situation pour un affront. A sa démarche, Matthew remarqua tout de suite qu'il voulait attaquer... Le chasseur s'arrêta net alors que le motard prenait de l'élan. Puis, il se mit à courir à une allure lente, laissant à Matt le temps de réfléchir... D'un geste tout aussi lent, comme s'il voyait la scène au ralenti, il se recula et le motard alla s'écraser contre la benne pendant que Matt refermait le couvercle en métal de toutes ses forces, assommant le « pauvre homme » qui rejoignit le pays des rêves au beau milieu des ordures. Alors que Jillian se débrouillait bien toute seule, un homme se détacha du groupe pour venger son ami et fondit sur Matthew qui enchaîna trois droites en plein visage dont l'une fractura son nez et pour le coup final, il prit un autre couvercle de poubelle et l'assomma avec, dans un bruit qui résonna dans toute la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 23 Juil - 21:34

Jillian se demandait comment elle allait faire pour s'en sortir, et comme par hasard, il n'y avait pas un chat dans la ruelle à qui elle aurait pû demander de l'aide. Même avec sa fierté, elle aurait demander à n'importe qui de venir à sa rescousse. Enfin n'importe qui, peut être pas. Il y avait une personne en particulier qui aurait été sûrement ravi de la voir dans ce mauvais pas, pour lui rappeller qu'elle n'était pas la meilleure en tout. Et cette personne là se trouvait à quelques mètres du groupe, entrain de bailler, de s'étirer, comme si le sort de la jeune femme ne lui importait pas. Jill eut même du mal à croire que c'était lui qui restait là, comme un imbécile, pendant qu'elle était sur le point de passer un sale quart d'heure avec 3 types bourrés. Cependant, ces derniers tournèrent la tête vers les gémissement que Matt poussait en s'étirant, ce qui donna un élément de surprise pour Jill. Ne réflechissant plus à ce qu'elle devait faire, et surtout pas à l'absence de chance qu'elle avait de mettre 3 armoires à glace sur le tapis, la chasseresse profita du fait qu'elle n'était plus le centre de leur attention, et attaqua. Elle s'en pris à celui derrière elle, en lui donnant un coup de pied dans le ventre, puis se tourna pour lui faire face. Au diable les autres, elle s'en occuperait quand ils lui sauteront dessus. Alors que l'homme reprenait ses esprit, il essaya de lui en coller une, en la traitant de tous les noms bien sûr, mais Jillian ne se laissait pas impressionner. Elle effectua une roulade en avant, et passa ainsi derrière lui, avant de lui donner un coup de pied derrière le genoux, où elle pût entendre un petit crac, suivit du cri de son aggresseur. Ce dernier dû mettre un certain temps pour se remettre du coup de Jill, qui n'avait pas été assez fort pour lui casser la jambe, mais suffisamment pour avoir mal. L'homme repassa à l'attaque, mais la jeune femme lui donna un coup de pied bien placé dans ses bijoux de famille, faisant tomber l'individu par terre entrain de souffrir, et attaqua une nouvelle fois en lui donnant un puissant crochet du droit en plein visage, afin de l'assommer légèrement. Pour finir, et profitant de la faiblesse de son adversaire, Jill attrappa sa tête, en plaçant sa main sur sa nuque, et la tira contre la paroi d'une benne à ordures, lui cassant ainsi son nez. Sous la douleur et la violence du choc, le type finit par piquer un roupillon sur le sol, laissant un peu de répit pour la chasseresse qui se prépara à subir les attaques de ses deux autres adversaires, en trouvant étonnant d'ailleurs qu'ils n'aient encore rien tenté contre elle. Mais, dans le feu de l'action, elle n'avait pas remarqué que Matt était venu à sa rescousse quand même, et qu'il avait mis les deux autres zigotos au tapis à lui tout seul. Alors, non seulement, c'était son rival qui était venu l'aider, mais en plus il avait battu deux adversaires, contre un pour elle. Fichue compétition, qui rendit Jillian en premier jalouse au lieu d'être reconnaissante. Sa fierté reprennait le contrôle, elle ne savait pas travailler en équipe, elle le savait, elle n'avait jamais voulu le faire. La jeune femme lança un regard noir à Matthew, en secouant légèrement la main parce que donner un coup de poing à un type, ça faisait quand même un peu mal.

- "Pourquoi tu es venu ? Je n'avais pas besoin de ton aide ... je m'en sortais très bien toute seule".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 24 Juil - 14:05

Durant la bataille qui opposa Jillian et Matthew à trois gaillards bien entamés tous deux ne prêtaient aucune attention à l'autre. La chasseur savait que la jeune femme était assez grande pour se défendre toute seule mais, lorsque la bagarre fut terminée, cette dernière s'énerva une fois encore, furieuse que Matthew ait participé à la bagarre. Le jeune homme afficha donc une mine franchement désespérée, soupirant d'exaspération comme un couple marié de longue date qui connait quelques tensions. Il regarda Jillian sévèrement avant de secouer la tête de gauche à droite et fit quelques pas en arrière pour reprendre sa veste préalablement ôtée afin de ne pas la tacher et replaça son col d'un geste furibond passant à côté de la jeune femme tout en la fusillant du regard.

« De rien. » trancha t-il d'un ton sec et froid, en lui tournant le dos.

Cependant, avant de quitter la ruelle, il ne put s'empêcher de se retourner une dernière fois pour cracher son venin bien que son visage était camouflé dans l'obscurité et que Jillian ne pouvait pas le voir distinctement.


« Ce sont eux qui se sont rués sur moi, j'avais l'intention de partir, figures-toi. Le pire dans tout ça c'est que c'est toi qui m'a fait la morale en me disant, je cite : "Je te signale qu'ils sont plusieurs, tu aurais du mal à t'en sortir face à eux, tout seul ... et en groupe, ils peuvent faire beaucoup de dégâts.". » dit-il en adoptant le même ton empli de sagesse de la jeune femme.

« Faîtes ce que je dis mais, pas ce que je fais. » trancha t-il avant de secouer la tête une nouvelle fois et de disparaître à l'angle de la rue pour regagner sa chambre de motel à pied, sous une pluie battante.

Arrow Motel
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 24 Juil - 14:40

Jillian observa l'attitude de Matthew, qui lui montra clairement qu'il était furieux. Quoi de plus normal, elle l'avait un peu cherché, non ? Mais bon, elle n'aimait pas perdre, surtout face à lui. Elle le regarda lui tourner le dos et commencer à partir à l'opposé, avant qu'il ne s'arrête et qu'il ne la regarde pour lui parler à nouveau. De là où elle était, avec l'ombre de la ruelle, la jeune femme ne remarqua pas à quel point son rival était énervé.

« Ce sont eux qui se sont rués sur moi, j'avais l'intention de partir, figures-toi. Le pire dans tout ça c'est que c'est toi qui m'a fait la morale en me disant, je cite : "Je te signale qu'ils sont plusieurs, tu aurais du mal à t'en sortir face à eux, tout seul ... et en groupe, ils peuvent faire beaucoup de dégâts." »

Jillian ne répondit pas, sachant qu'elle avait eu tort de l'agresser de cette façon. Elle baissa la tête, comme une petite fille prise en faute, et regarda le sol, n'osant plus lever les yeux pour lui. Elle n'avait pas aimé quand Matt avait souligné qu'il avait voulu partir et non la sauver. Même si elle était touchée dans sa fierté, une petite partie d'elle avait espéré qu'il vienne l'aider, ce qu'il venait de démentir. Mais, quand son rival la cita, la chasseresse ferma les yeux, alors qu'il utilisait ses propres mots contre elle, mais en bien, pour la raisonner. Jill se mordit la lèvre, et se rendit compte que son mauvais caractère lui faisait dire n'importe quoi, comme si elle se souciait plus de la santé de Matthew que la sienne ... ce qui était peut être vrai, quelque part. Plus tard, elle comprendrait qu'elle pourrait donner sa vie pour lui, mais pour l'instant, elle ne le savait pas encore.

« Faîtes ce que je dis mais, pas ce que je fais. »

Jillian leva enfin les yeux, à temps pour voir Matt disparaitre dans le croisement de la ruelle, la laissant une nouvelle fois seule. Soudain, la jeune femme frissonna, mais est-ce-que c'était de froid, causé par cette pluie glaciale ? Ou par le vide qu'avait provoqué le départ du chasseur ? Elle ne saurait le dire, ou plutôt, elle ne voulait pas croire que la deuxième solution était possible. Se retournant, profitant que les 3 gugusses étaient encore entrain de dormir, Jill mis ses mains dans les poches et s'éloigna, marchant lentement car ses pensées étaient encore tournées vers Matthew. Pourquoi se sentait-elle coupable de la façon dont ils s'étaient séparés ce soir ? Elle avait toujours voulu cet instant, pouvoir le faire fuir loin d'elle pour ne pas à avoir à s'attacher à lui. Maintenant que la chose était faite, elle devrait être soulagée. Pourtant, depuis cette soirée qui s'était presque bien terminée, Jillian se rendit compte qu'elle avait passé un bon moment en compagnie de son rival, que ça lui avait plu. Devenait-elle accroc ? Non, ça ne devait pas être ça. Mais, maintenant, elle allait peut être pouvoir reprendre une vie normale pour elle, une vie solitaire. Il fallait qu'elle voit le bon côté des choses, Jill n'aurait pas à se préoccuper du jeune chasseur, pour son bien à lui. Ce fut sur ses pensées qu'elle retrouva sa voiture, et s'installa derrière le volant, complètement trempée, avant de retourner au motel, en essayant de ne pas se demander si Matt était encore loin ou non.

Arrow hôtel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dîner presque parfait [Jill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Un dîner presque parfait
» "Un dîner presque parfait" [pv Kanoë]
» [FB] Un dîner presque parfait [Pv Suki]
» Un dîner presque parfait | William A. Slayers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time of Shadows - Twilight RPG :: Anciens rp's-