AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Time of Shadows
Time of Shadows est désormais sur

Partagez | .
 

 Un dîner presque parfait [Jill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un dîner presque parfait [Jill]   Mer 1 Juil - 19:44

Arrow Lac/Motel

Après avoir quitté Jillian, Matthew s'était rué au motel pour faire partir l'odeur pestilentielle qu'il dégageait et il usa de tous les moyens dont il avait à disposition. Du gel douche tonifiant dont la pub vantait le produit en le qualifiant d'attrape-nana et dont le slogan mondialement connu était : « Plus t'en veux, plus t'en as. » à l'aftershave et autres soins après rasage pour avoir la peau aussi douce que les fesses talqué d'un nouveau-né, tout était bon pour faire partir cette odeur de rat mort et il y parvint en usant de plusieurs brosses pour le dos ou simples gants de toilette. Finalement, il parvint à chasser l'odeur, s'habilla en tenue de combat pour pouvoir apporter le linge sale à la laverie le temps qu'il nettoyait de fond en comble sa voiture, la passant plusieurs fois au karcher, nettoyant l'intérieur de manière à ce qu'elle soit clean et vaporisant une dernière touche de senteur avant de prendre une nouvelle douche. Il remit un touche de parfum, persuadé de ne toujours pas sentir aussi bon et quitta sa chambre de motel où il était convenu qu'ils devaient tous deux se rejoindre. Matthew ne s'était pas vraiment mis sur son 31, d'une part parce qu'il avait rien d'autre à part son costume d'agent du F.B.I et d'autre part parce qu'il ne voulait pas passer pour un prétentieux, encore une fois. C'est donc patiemment qu'il attendit Jillian devant le motel.


Dernière édition par Matthew Greenberg le Lun 6 Juil - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mer 1 Juil - 21:54

Arrow lac (en passant par l'hôtel)

Jillian revint en ville avant l'orage, une chance. Elle se gara devant l'hôtel, et se réfugia à l'intérieur avant d'être trempée. Puis, elle alla prendre une douche rapide, après sa partie de chasse, s'habilla et alla faire un tour en ville. Passant le temps pour combler son après midi, la jeune femme retourna finalement au motel pour se préparer. Elle repris une douche, se sécha, et regarda ce qu'elle allait mettre pour la soirée. N'étant pas adepte des diners, elle n'avait aucune robe de cocktail ou autre vêtement classe. Elle s'habilla de manière très simple, sachant qu'elle n'avait même pas une jupe. Elle coiffa ses cheveux, les laissant tomber dans son dos, avec une frange qui cachait la moitié de son front, vu que la raie était sur le côté. Elle mis un parfum agréable, puis une fois prête, la jeune femme mis sa veste, attrappa son sac et quitta sa chambre. Elle sortit de l'hôtel, et se dirigea vers Matthew, qui l'attendait déjà, habillé lui aussi de façon décontractée ... une chance pour la chasseresse qui ne se sentirait pas idiote avec ce qu'elle portait. Celle-ci était nerveuse, elle n'avait encore jamais diné en tête à tête avec un homme, surtout pas avec un rival qu'elle trouvait charmant, bien qu'elle se prenait tout le temps la tête avec lui. En se mordant la lèvre, les joues un peu en feu, ce qui soulignait bien son malaise par rapport à la situation, Jill se plaça à côté de Matt, et constata qu'il sentait bien meilleur qu'après son bain de boue. Elle lui lança un petit sourire, essayant d'être polie et aimable pour une fois, bien qu'elle tordait ses doigts nerveusement.

- "Alors ... on prend quelle voiture ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 2 Juil - 20:35

Matthew vit Jillian approcher de loin, il lui fut très reconnaissant de ne pas faire de commentaire sur son odeur redevenue « normale » et ce n'était pas faute d'avoir usé de tous les produits d'hygiène corporels qu'il avait en sa possession. Il remarqua aussi qu'elle était habillée de façon tout aussi « cool » que lui, ce qui signifiait donc qu'il ne passerait pas pour un idiot. Il ne prêta pas vraiment attention aux mimiques qu'affichaient la jeune femme mais, son regard s'attarda sur ses doigts qu'elle tortillait nerveusement. Là, il fronça légèrement les sourcils, se posant quelques questions et lorsqu'elle lui en posa une, il observa les deux véhicules l'un après l'autre.

« Chevrolet Impala de 1967 ou Mustang ? Cruel dilemme. »

Avoua t-il en se frottant le menton. Pour un grand passionné d'automobile, il hésitait mais, la sienne, c'était son bijou et il la conduisait tout le temps. C'est alors qu'il se demandait quelle voiture serait la plus adaptée, tout dépend qui conduirait et si jamais Matthew avait un petit coup dans le nez, il ne voulait pas que Jillian prenne le volant et abime sa magnifique voiture de collection. Cette pensée le fit sourire et il se tourna vers la jeune femme en parfait hypocrite.

« Va pour la vôtre. A moins que vous ne vous sentez pas capable de prendre le volant... Vos mains tremblent depuis tout à l'heure. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 2 Juil - 20:55

Remarquant que Matthew avait l'air à l'aise par rapport à elle, vu que visiblement, il en était loin d'être à son premier diner avec une femme, Jillian l'écouta entrain de réflechir sur quelle voiture prendre. Pour sa part, peu lui importait qui conduirait quel carrosse, bien qu'elle avait quelques rétiscence à monter dans l'Impala. Pourvu que le chasseur l'ait bien nettoyé elle aussi, pour faire disparaitre l'odeur de vase.

« Va pour la vôtre. A moins que vous ne vous sentez pas capable de prendre le volant... Vos mains tremblent depuis tout à l'heure. »

Jillian acquiesca, ne se doutant pas un seul instant que Matt avait choisit la Mustang parce qu'il avait peur qu'elle accidente son "bébé" si elle devait prendre le volant. Mais, peu importait à la jeune femme, elle allait pouvoir conduire son "bijou" à elle, que personne n'avait le droit de toucher. Matthew remarqua que ses doigts tremblaient, ce qui ne fit qu'augmenter sa nervosité et le rouge à ses joues. La chasseresse s'empressa de cacher ses mains en croisant les bras sous sa poitrine, et tenta de sourire pour ne pas éveiller davantage les soupçons sur sa nervosité.

- "Non non ... ça va ... je peux conduire".

Jillian détourna les yeux de Matt pour cacher son malaise, le temps de se calmer, ce qui serait difficile vu la situation. Elle le contourna puis grimpa dans sa Mustang, mettant le contact tout en attendant que son rival s'installe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 2 Juil - 21:06

La gêne de Jillian qu'elle tentait de cacher lui fit légèrement froncer les sourcils, l'air soudain suspicieux. Il était vrai qu'il avait l'habitude de dîner avec des jeunes femmes mais, pas quand celles-ci réagissaient comme cela. Finalement, il l'observa s'éloigner pour monter à bord de sa Mustang et après un moment, il daigna s'installer sur le siège passager avant à son tour. Il n'avait pas vraiment l'habitude d'être à cette place, d'ordinaire, c'était toujours lui qui conduisait. Il claqua doucement la portière comme s'il avait peur de l'abimer et fit un rapide tour du concessionnaire (ouais, on va pas dire propriétaire, c'est pas une maison) afficha une moue appréciatrice suivit d'un hochement de tête, comme s'il s'apprêtait à l'acquérir. C'était un modèle qu'il appréciait beaucoup mais, il tenait beaucoup trop à son Impala pour en changer. Finalement, Jillian démarra et il put constater que ses talents de mécanicien lui avait été d'une grande aide parce qu'en effet, la voiture ne faisait plus ce bruit abominable qu'elle faisait quelques jours auparavant. Matthew se laissa donc conduire, trouvant peu galant le fait qu'il n'ait pas pris sa propre voiture pour accompagner Jillian. Finalement, il avait été égoïste sur ce coup là mais, après tout, c'était elle qui lui avait proposé de manger un morceau. Tous deux arrivèrent enfin au restaurant et descendirent du véhicule. La façade était plutôt attrayante mais, les personnes qui se tenaient devant, un peu moins... Tous des fils à papa en costume et des femmes en robe... A côté, Jillian et Matthew ressemblaient davantage à des touristes mais; à bien y réfléchir, c'est ce qu'ils étaient finalement. Ils traversèrent la route et Matthew se chargea de lui tenir la porte, coupant l'herbe sous les pieds au portier qui était payé pour ça. En guise d'excuses, le jeune homme lui tapa derrière l'épaule avec son éternel sourire de gamin et se dirigea vers le réceptionniste pour avoir une table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Jeu 2 Juil - 21:27

Jillian s'engagea sur la route, et conduit aussi prudemment qu'il lui était possible de le faire. Déjà que la tension était tendue entre eux, inutile que Matt rajoute le fait que les femmes étaient dangereuses au volant, un mythe sans fondements en plus ... bon, là n'est pas le sujet ... Quelques minutes plus tard, la jeune femme gara la Mustang le long du trottoir, en face d'un restaurant, d'ailleurs l'un des rares de la ville qui ne soit pas un vulgaire fast-food. Elle sortit de sa voiture, traversa la rue à côté de Matthew, tout en regardant les gens qui entraient dans le restaurant. A leur vue, la chasseresse grimaça, les deux jeunes gens faisaient un peu tâche. Tant pis, ils n'allaient venir là qu'une seule fois de toute façon ... normalement. A sa grande surprise, ce ne fut pas le portier qui lui ouvrit la porte, mais Matt, ce qui fit froncer les sourcils à Jill. Avait-il un peu de galanterie ? Apparement oui. Son cas n'était pas désespéré alors. Se ressaisissant, en remerciant son rival, la jeune femme entra, et se sentit tout de suite étrangère au décor. D'ailleurs, le réceptionniste détailla d'un oeil outré les deux touristes, de la tête au pied. Ils faisaient peut être honte au décor, mais ils étaient clients. Si le restaurant avait été plus cher et plus classe, ils auraient été jettés dehors illico presto. Le "couple" s'avança vers la réception, où le réceptionniste leur posa les traditionnelles questions, comme zone fumeur ou non, pour deux personnes, etc ... Jillian le suivit ensuite à travers la vaste salle, Matt derrière elle (n'en profites pas pour matter^^), puis regarda la table assez isolée que le réceptionniste leurs proposait. Certes, il s'agissait plus d'un emplacement pour avoir de l'intimité quand on était amoureux, mais la jeune femme accepta, se disant qu'au moins, personne ne pourrait les entendre s'ils devaient parler de leur métier. Ne remarquant pas que le cadre était assez romantique, la chasseresse s'installa, puis pris la carte, pendant que Matt faisait la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 12:10

Finalement, les réceptionnistes les emmenèrent tous deux à une table à l'abri des regards indiscrets. Matthew avait bien vu que l'ambiance y était romantique mais, s'abstint de tout commentaire qui aurait pu lui valoir le poing de Jillian en gros plan sur la figure et puis, l'endroit y était idéal. Non pas pour conclure parce que Matthew pensait que pour la jeune femme il n'était pas du tout son genre mais, plus pour discuter boulot... C'était bien là la seule chose qu'ils avaient en commun avec les belles voitures, cela va s'en dire. Cependant, dès qu'ils s'installèrent, Jillian se cacha derrière un menu et le jeune homme en fit autant, survolant les plats en affichant une moue tantôt suspicieuse, tantôt dégoûtée. Finalement, le serveur se posta à leurs côtés après quelques minutes et prit la commande. Matthew laissa Jillian commander la première, plus par curiosité que par galanterie, et lui, commanda le menu du jour – à savoir une belle entrecôte avec une jardinière de légumes. Ça allait lui changer des hamburgers et de tous les repas peu équilibrés auxquels il avait eu droit jusqu'à maintenant. Lorsque l'hôtelier s'éloigna enfin, Matthew chercha un sujet de conversation.

« Alors ? »

Il laissa un gros blanc, cherchant la suite de sa phrase.

« Qu'est-ce que tu faisais avant de chasser ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 21:00

Jillian ouvrit la carte pour se cacher derrière, et ainsi dissimuler sa nervosité sur l'ambiguïté de la situation. On pouvait vraiment dire qu'elle dinait avec un "ennemi", étant donné que Matt était son rival, et qu'ils n'arrêtaient pas de jouer tous les deux à qui tuerait l'autre en premier. Elle survola elle aussi la carte, ne sachant pas quoi choisir, puisque comme beaucoup de femmes, elle prenait soin de sa ligne. Cependant, elle pouvait faire une exception, ce n'était pas la peine d'aller manger au restaurant pour prendre une salade ou une soupe. Autant se lâcher pour une fois, du moment que c'était avec modération. Elle pris des lasagnes, et laissa Matthew commander son entrecôte avec des légumes, puis rendit la carte au serveur qui partit ensuite, laissant les deux chasseurs seuls. La jeune femme se mordit la lèvre, puis tenta un sourire un peu forcé, comme pour montrer qu'elle allait bien, et qu'elle n'était pas du tout nerveuse. Quand Matt se lança le premier, en cherchant un sujet de conversation, Jill ne pût lui répondre. Elle ignorait vraiment de quoi ils pouvaient discuter, sans se sauter dessus avec un fusil mitrailleur ou une hache.

« Qu'est-ce que tu faisais avant de chasser ? »

Le petit sourire de Jillian disparut, et elle baissa les yeux, envahie par une vague de tristesse. Ce qu'elle avait fait avant de commencer la chasse ? Voir sa famille morte. Mais, ce n'était pas une réponse qu'elle allait donner ... du moins pas pour l'instant. La chasseresse passa furtivement sa langue sur ses lèvres afin de les humecter, puis reposa ses yeux dans ceux de Matt, ce dernier pouvant y voir une trace de mélancolie, de souffrance, mais aussi de vulnérabilité, ce qui était surprennant quand on connaissait le bout de femme au tempérament de feu qu'elle était. Cependant, elle remarqua qu'il l'avait tutoyé. Avait-il fait exprès ou non ? Est-ce-que c'était un dérapage, une erreur ? Ou voulait-il essayer de se rapprocher d'elle, en faisant évoluer leur situation, assez tendue, mais étrange ? Jillian décida de faire comme lui, faisant preuve de cette familiarité, qui pourrait encourager la naissance de liens entre eux plus loin qu'une simple relation professionnelle houleuse. Cette attitude lui faisait bizarre, et en temps normal, elle aurait fuit, ou en aurait collé une à la personne assise en face d'elle. Mais, elle devait s'y habituer un jour ou l'autre, et arrêter de fuir toutes sortes de relations, car sa solitude pourrait bien signer son arrêt mort un jour à force de faire cavalier seul.

- "Avant que je commence à chasser ? Et bien ... j'étais jeune ... je vivais à Travers City, dans le Michigan, avec mes parents et mon frère ... j'allais encore au lycée ... j'avais sauté une classe, j'étais donc en avance, et j'avais presque terminé l'année pour passer mon diplôme ... mais ... enfin bref, je n'avais pas encore 16 ans, quand j'ai appris que ces créatures existaient ... c'est à partir de là que j'ai commencé la chasse ... j'ai eu un bon mentor".

Jillian se tût, n'ayant pas dévoilé tout de suite les détails les plus essentiels, comme par exemple que sa famille avait été tuée par un vampire, peu avant ses 16 ans, alors qu'elle ignorait la vérité sur le tueur, ni que son mentor avait été son oncle, ce qui aurait fait naitre des questions chez Matt sur la raison pour laquelle elle avait été avec lui, et non avec sa famille. Se mordant la lèvre, la jeune femme secoua légèrement la tête, pour chasser ces mauvais souvenirs qui revenaient la hanter, même s'ils n'avaient jamais disparu. Elle regarda le chasseur dans les yeux, un peu plus sûre d'elle, abandonnant temporairement la tristesse dans son regard pour la remplacer par de l'indifférence, comme si elle ne ressentait rien, se cachant à nouveau derrière son bouclier de protection.

- "Et toi ? Tu faisais quoi, avant de te lancer dans la traque aux vampires ?" demanda-t-elle, un peu précipitamment, comme si elle voulait changer de sujet de conversation, mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 21:33

Un simple regard échangé et Matthew comprit instantanément que cette question était un tant soit peu indiscrète mais, il s'en était douté parce que comme tout chasseur qui se respecte, c'était un événement marquant qui les avaient poussé à prendre ce chemin et rien de tel que le décès d'un proche pour vous donner cette envie de vengeance. Alors qu'elle continuait de le fixer avec ce regard empreint de souffrance, le jeune homme détourna vivement le regard en prenant une profonde inspiration tout en se grattant la tempe qui était chez lui un signe de nervosité. Finalement, ses paroles lui confirmèrent un peu ce qu'il craignait mais, il s'abstint de la harceler de questions par respect, espérant qu'elle ferait la même chose pour lui s'il venait à partir en vrille dans la conversation et à parler également de ce qui l'avait poussé à rejoindre le rang des chasseurs.

« Moi ? Et bien, j'ai grandi à Lawrence dans le Kansas avec mes parents et ma petite sœur, Hayden, et dès que j'ai eu l'âge requis, j'ai suivi les traces de mon père et je me suis engagé dans la Marines mais, ça fait deux ans que je chasse maintenant. »

C'est à ce moment là que le serveur arriva avec de la boisson et qu'il leur servi de quoi boire et de quoi grignoter le temps que la cuisson se termine, Matthew le remercia d'un sourire accompagné d'un signe de tête et reporta son attention sur Jillian. Normalement, ça devait être à elle de poser une question...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 22:00

« Moi ? Et bien, j'ai grandi à Lawrence dans le Kansas avec les parents et ma petite sœur, Hayden, et dès que j'ai eu l'âge requis, j'ai suivi les traces de mon père et je me suis engagé dans la Marines mais, ça fait deux ans que je chasse maintenant. »

Jillian fronça les sourcils en voyant Matthew se gratter la tempe, mais sans comprendre si ça voulait dire quelque chose. Peut être qu'en apprenant à le connaitre mieux, elle saurait un jour que c'était un signe de nervosité chez lui, comme pour elle, quand elle tordait ses doigts, ou qu'elle rougissait. Elle sentait bien que le jeune homme était lui aussi passé par un drame pour en être arrivé là. Rare étaient les chasseurs qui traquaient les vampires pour le sport, la très grande majorité d'entre eux le faisaient par vengeance. Peut être avait-il perdu quelqu'un de sa famille comme elle ? Ce qui, au moins, était un point commun qui les rapprocherait. Mais, encore fallait-il qu'ils se l'avouent l'un à l'autre, et ça ce n'était pas pour tout de suite. En tout cas, pas pour Jill. Cette dernière acquiesca simplement d'un hochement de tête, ne désirant pas lui poser de questions indiscrètes, lui même ayant eu la gentillesse de la laisser tranquille de ce côté là. Toutefois, vu que Matt était un tout jeune chasseur, elle pourrait peut être lui transmettre l'expérience qu'elle avait acquise avec l'aide de son oncle. C'était bien la première fois qu'elle s'imaginait travailler avec une autre personne, et cette idée la fit aussitôt rougir. Non, mieux vallait peut être ne pas travailler avec lui, et reprendre sa solitude ? Oui, c'était la meilleure solution, Matt n'aurait qu'à s'améliorer tout seul. Le serveur arriva à ce moment là, pour leur servir de quoi patienter, un petit cocktail maison et quelques biscuits apéritifs. Jillian le remercia, puis but une gorgée du cocktail, qui était assez fort, avant de prendre de quoi grignoter.

- "Tu as fait l'armée ? Alors, c'est pour ça que tu connais bien les armes et les techniques de traque ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 22:33

« Oui mais, je ne suis pas resté très longtemps. Quand j'ai atteint le grade de Caporal, à 21 ans, j'ai dû quitter la Marines. J'avais d'autres obligations et je le regrette un peu maintenant, j'adorais mon travail. Survivre à ce qu'ils appellent la Semaine de l'Enfer ça m'a donné envie d'aller plus loin en grade, j'espérais suivre les traces de mon père mais, je n'en ai pas eu le temps... Enfin, d'un autre côté, ce que je vais c'est tout aussi bien que de servir son pays. Je sauve des vies en rendant la justice là où personne d'autre ne peut le faire. C'est en quelque sorte un lot de consolation pour tout le reste... »

Sur ces bonnes paroles, il prit des cacahuètes, les fourra dans sa bouche et mâcha, contractant ainsi les muscles de sa mâchoire. Après quoi il but une gorgée du cocktail maison qu'on venait tout juste de lui apporter et qui était plutôt fort mais, Matthew était habitué à l'alcool qu'il consommait tout de même avec modération, il n'afficha pas la moindre petite moue et reposa son verre.

« J'ai appris pas mal de choses en deux ans mais, j'avoue ignorer certaines choses sur les vampires. Oui, je suis peut-être un novice en la matière mais, je ne suis pas un débutant dans le maniement des armes et dans la traque. Chez les Marines, on ne nous apprend pas seulement à tirer sur tout ce qui bouge sans sommation. Il y a la devise Semper Fi et tout ce qu'on nous apprend... C'est un art de vivre... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Ven 3 Juil - 23:13

« Oui mais, je ne suis pas resté très longtemps. Quand j'ai atteint le grade de Caporal, à 21 ans, j'ai dû quitter la Marines. J'avais d'autres obligations et je le regrette un peu maintenant, j'adorais mon travail. Survivre à ce qu'ils appellent la Semaine de l'Enfer ça m'a donné envie d'aller plus loin en grade, j'espérais suivre les traces de mon père mais, je n'en ai pas eu le temps... Enfin, d'un autre côté, ce que je vais c'est tout aussi bien que de servir son pays. Je sauve des vies en rendant la justice là où personne d'autre ne peut le faire. C'est en quelque sorte un lot de consolation pour tout le reste... »

- "Je ne pensais pas que l'armée pouvait être aussi ... intéressante ... moi, je n'ai jamais été attirée par le côté militaire, même si mon père a lui aussi fait son service dans sa jeunesse ... je me demande ce que j'aurais fait si j'avait eu une vie normale, si les vampires n'existaient pas ... je serais peut être devenue avocate, comme ma mère ... toi, tu serais peut être resté dans l'armée, si tu n'avais pas eu des obligations, ou si tu n'étais pas un chasseur".

Imitant Matthew, Jillian attrappa deux ou trois cacahuètes, et les mangeant plus discrètement que ce dernier. Elle remarqua qu'il ne fit pas de grimace en buvant le cocktail, contrairement à elle qui avait serrer les dents. Mais bon, elle était une femme, et consommait moins d'alcool que le jeune homme. Elle espérait seulement que Matt n'allait pas être trop bourré, et qu'elle ne doive le ramener chez lui, le déshabiller et le mettre au lit (quoique la joueuse ne serait pas contre^^).

« J'ai appris pas mal de choses en deux ans mais, j'avoue ignorer certaines choses sur les vampires. Oui, je suis peut-être un novice en la matière mais, je ne suis pas un débutant dans le maniement des armes et dans la traque. Chez les Marines, on ne nous apprend pas seulement à tirer sur tout ce qui bouge sans sommation. Il y a la devise Semper Fi et tout ce qu'on nous apprend... C'est un art de vivre... »

- "Si tu as des questions sur les vampires, n'hésites pas à demander, je pourrais peut être te répondre".

**Quoi ? Tu veux donner des informations à un rival ? Non mais ça va pas ?
- Ben quoi ? Il m'a réparé ma voiture
- Et toi, tu lui a sauvé la vie ... ce n'est pas suffisament équitable
- Vu sous cet angle, tu as raison
- Comme d'habitude**

Jillian rougit légèrement, et secoua la tête, détournant les yeux un instant. Elle était persuadée maintenant que Matt verrait sa proposition comme une invitation à venir avec elle en chasse, ce qu'elle ne voulait pas. En tout cas, pas pour l'instant, bien qu'elle ignorait que plus tard, elle pourrait changer d'avis.

- "Moi aussi, je connais certaines choses sur les armes, et j'ai appris à très bien pister une proie ... c'est mon mentor qui m'a tout appris, il était aussi un chasseur, et il m'a transmis sa ... passion" avoua-t-elle, sans parler cependant ouvertement de vengeance, même si ça se sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Sam 4 Juil - 12:48

« Comme disait mon père : chacun son truc. On est tous plus ou moins attiré par un métier et moi depuis tout petit je rêvais de faire le même métier que lui mais, je ne serais pas resté dans l'armée parce que comme je l'ai dit, j'ai dû renoncer à ma carrière par obligation. C'est un bon métier avocate, il rapporte bien... »

Il but une nouvelle gorgée du cocktail maison et une fois de plus n'afficha pas la moindre mimique comparée à celle qu'affichait Jillian. Cependant, il ne se doutait pas de ce à quoi elle pensait et du moins, ça ne devait pas être un gros problème parce que ce n'était pas lui qui conduisait cette fois-ci donc il pouvait se saouler s'il le souhaitait mais, Matthew n'était pas dans ce genre là, il savait se tenir tout de même ! Lorsqu'elle lui proposa de répondre à ses questions sur les vampires, le jeune homme eut un sourire et détacha ses lèvres du verre avant de le reposer et d'avaler sa gorgée tout en secouant légèrement la tête de gauche à droite.

« Profitons plutôt d'une soirée au calme, c'est assez rare quand on a un job aussi prenant que le nôtre. Tu as bien vu que lorsqu'on parle chasse on se dispute tout le temps... »


Et c'était le cas justement... A chaque fois qu'ils parlaient traques, la discussion partait en vrille et à vrai dire, Matthew avait besoin d'un peu de répit. Cependant, peut-être que la jeune femme ne connaissait pas autre chose que la chasse et n'avait donc aucun autre sujet de conversation à aborder avec lui.

« C'est sûr que pour bouger comme tu le fait il faut avoir subit un entraînement au préalable, on ne devient pas chasseuse à 16 ans en agitant des pompoms. » dit-il avant de reprendre deux-trois cacahuètes et de les mettre dans sa bouche.

Matthew n'avait pas remarqué son passage au tutoiement, pour lui c'était une chose tout à fait naturelle et ne remarquait même pas à quel point ce changement soudain avait affecté Jillian... Ce n'était qu'un pronom personnel comme un autre après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Sam 4 Juil - 20:52

« Comme disait mon père : chacun son truc. On est tous plus ou moins attiré par un métier et moi depuis tout petit je rêvais de faire le même métier que lui mais, je ne serais pas resté dans l'armée parce que comme je l'ai dit, j'ai dû renoncer à ma carrière par obligation. C'est un bon métier avocate, il rapporte bien... »

- "C'est sûr, tout le monde a des goûts différents ... être avocat, c'est un bon métier, en effet ... mais, ce n'est pas la rémunération qui m'importait ... je voyais ma mère travailler, et j'adorais ce qu'elle faisait ... défendre les victimes, des innocents qui n'ont rien demandé à personne, et sur qui le malheur s'est abattu ... envoyer en prison des gens responsables de leurs malheurs, qui n'ont rien à faire dehors, mais derrière les barreaux ... c'est ça que j'aimais dans son métier".

Jillian pensa qu'en quelque sorte, elle faisait elle aussi régner la justice, d'une certaine façon. Même si elle agissait par vengeance pour la mort de sa famille, elle luttait contre les vampires qui tuaient et faisaient souffrir des gens. Il y avait juste la loi qui la différenciait du métier d'avocate, et le fait qu'elle jouait à la fois ce rôle, celui de juge et celui de bourreau. Pour la jeune femme, ce qu'elle faisait était bien, mais elle ne dit rien à Matt, car elle aurait été obligée de dire que sa famille avait été tuée, raison pour laquelle elle n'avait pas suivit la voie de sa mère, mais celle de la chasse.

« Profitons plutôt d'une soirée au calme, c'est assez rare quand on a un job aussi prenant que le nôtre. Tu as bien vu que lorsqu'on parle chasse on se dispute tout le temps... »

Jillian eut une petite grimace, à l'évocation des disputes, alors qu'ils ne se connaissaient que depuis 3 jours. Cependant, elle devait reconnaitre qu'il avait raison, même si elle n'aimait jamais reconnaitre qu'elle avait tort. La jeune femme ne connaissait que la chasse, elle n'était pas sociable, et fréquentait le moins longtemps possible les êtres humains. Pour quelle raison ? Une seule, qu'elle gardait secret, alors qu'elle donnait une autre version, une version fictive, celle de "je préfère rester seule". Si elle ne restait jamais avec les gens plus de 5 minutes d'affilé, c'était uniquement parce qu'elle avait peur de s'attacher à quelqu'un, et de perdre cette personne peu après. Elle avait déjà l'impression qu'un mauvais sort lui avait été jetté, vu qu'elle avait perdu toutes les personnes qu'elle aimait. Elle ne voulait pas faire subir ça à quelqu'un d'autre. Aussi, se cachait-elle derrière ce masque d'hostilité, et s'en prenait-elle à quiconque tentait de s'intéresser à son travail, ou tout simplement à elle. Matthew était la seule exception qui a réussi, malgré elle, à contourner ses principes mis en place depuis des années. Pourquoi avait-il réussi, même si elle tentait de le repousser ? Elle ne le savait même pas.

- "Tu as raison ... si on pouvait éviter de se disputer ce soir, ça m'arrangerait aussi ... j'aimerais diner tranquille, comme un repas entre deux humains normaux et civilisés ... c'est la première fois que ça m'arrive depuis que je suis gamine".

« C'est sûr que pour bouger comme tu le fait il faut avoir subit un entraînement au préalable, on ne devient pas chasseuse à 16 ans en agitant des pompoms. »

- "Tu n'imagines même pas ce que mon mentor m'a fait traversé ... je suis sûre que j'ai suivi un entrainement aussi dur qu'à l'armée ... il voulait que je sois prête à affronter ces monstres avant de me lâcher dans la nature, à le suivre dans tout le pays ... il ne voulait pas que quelque chose m'arrive, il tenait trop à moi pour me perdre".

Jillian baissa les yeux à sa dernière réplique, qui pouvait prêter à confusion, en disant que son mentor avait tenu à elle. Matt pouvait croire que celui-ci était soit un pervers qui était amoureux d'une jeune fille même pas encore majeur, soit un membre de sa famille qui l'avait pris sous son aile. La chasseresse sentit une vague de tristesse l'envahir, en repensant à son oncle, autant que quand elle pensait à ses parents et à son frère. Soupirant, elle releva les yeux, où on pouvait y lire sa souffrance muette, et reporta son attention sur son rival.

- "Mais ... c'est moi qui l'ait perdu ... je n'étais pas là, pour lui sauver la vie".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Sam 4 Juil - 22:59

« Je ne peux pas contrer cet argument mais, d'une certaine manière, on rend la justice nous aussi... Nous sommes … euhm... Les avocats de Dracula, ouais, pas mal comme job... »

Matthew arrêta là avec les cacahuètes sinon il n'arriverait pas à manger le plat succulent qui l'attendait. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu un repas équilibré comme celui-ci, d'ordinaire, il mangeait plus dans les restaurants qu'il croisait au bord de la route à savoir les sandwicheries et les fast-food... Puis, voyant qu'elle était plongée dans ses pensées, il n'osa pas en interrompre le cours et se contenta de boire une nouvelle gorgée du cocktail maison, regardant autour de lui en attendant qu'elle brise le silence quand elle serait prête. Ça lui arrivait d'être normal et civilisé sous ses airs taquins et il se contenta d'acquiescer d'un signe de tête suivit d'un sourire.

Citation :
"Tu n'imagines même pas ce que mon mentor m'a fait traversé ... je suis sûre que j'ai suivi un entrainement aussi dur qu'à l'armée ... il voulait que je sois prête à affronter ces monstres avant de me lâcher dans la nature, à le suivre dans tout le pays ... il ne voulait pas que quelque chose m'arrive, il tenait trop à moi pour me perdre. Mais ... c'est moi qui l'ait perdu ... je n'étais pas là, pour lui sauver la vie".

« Ne culpabilise pas, ce n'était pas ta faute. Tu n'es pas la seule à culpabiliser de ne pas avoir su protéger un membre de ta famille et je suis sûr qu'il serait fier de toi aujourd'hui, en tout cas, si j'avais ta réputation, mes parents et ma sœur seraient fiers. »

Cela dit, il n'osa pas en dire davantage parce qu'il ne connaissait pas la vie de Jillian et n'avait pas vraiment envie de déblatérer la sienne parce que même s'ils étaient sur le point d'améliorer leurs relations, il n'était pas encore prêt à lui raconter toute sa vie parce qu'elle restait tout de même une parfaite inconnue et il comprenait ses réticences, c'est aussi pour cela qu'il ne la forçait pas à dévoiler son passé. Il voulait ajouter quelque chose mais, le serveur apporta les plats à ce moment même.

"Merci" dit-il avec un signe de tête alors que le serveur s'éloignait en leur souhaitant un bon appétit.

"Bon app'"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Dim 5 Juil - 12:52

« Je ne peux pas contrer cet argument mais, d'une certaine manière, on rend la justice nous aussi... Nous sommes … euhm... Les avocats de Dracula, ouais, pas mal comme job... »

- "Tu as raison ... mais, je n'aime pas l'appellation des "avocats de Dracula" ... même si on joue ce rôle" dit-elle avec un petit sourire.

« Ne culpabilise pas, ce n'était pas ta faute. Tu n'es pas la seule à culpabiliser de ne pas avoir su protéger un membre de ta famille et je suis sûr qu'il serait fier de toi aujourd'hui, en tout cas, si j'avais ta réputation, mes parents et ma sœur seraient fiers. »

- "Ouais ... tout le monde serait fiers".

Jillian baissa à nouveau les yeux, et déglutit pour garder son contrôle, et ne pas craquer devant Matt. Jamais elle ne saurait si ses parents et son frère étaient fiers d'elle. En temps normal, quand elle repensait à sa famille disparue, ce qui arrivait très souvent, la jeune femme se laissait aller à la tristesse qu'elle ressentait, et pleurait à chaudes larmes. Cependant, elle n'était pas seule, et elle n'allait pas fondre en larmes devant Matthew. Si encore elle le connaissait mieux que ça, et qu'elle le considérait comme un ami, peut être qu'elle aurait pû lui demander son soutien, une épaule pour pleurer. Mais, ce n'était pas le cas, alors elle résista, même si ses yeux commençaient à briller, remarquant toutefois que le chasseur avait deviné que son mentor était un membre de sa famille. Jill sentait que si elle continuait sur sa lancée, elle allait dévoilé trop de ses secrets qui étaient emmurés depuis si longtemps, et qui ne demandaient qu'à sortir.

- "Je sais que ce n'est pas ma faute, on chassait dans deux endroits différents ... mais, je ne peux pas m'empêcher de me sentir responsable ... c'était mon oncle, et je l'aimais ... je suis presque sûre de savoir ce qui l'a tué, mais je n'ai pas beaucoup de ces créatures sur mon tableau de chasse ... il sont très discrets, et assez difficile à tuer".

Jillian remarqua à l'instant qu'elle parlait du loup garrou, et si Matt n'était pas stupide, il comprendrait que la jeune femme ne parlait pas de vampires pour la mort de son oncle. Et donc, que la disparition de ce dernier n'avait rien à voir avec sa vengeance, et que Jill devait avoir perdu quelqu'un d'autre dans sa vie. Quelques secondes plus tard, le serveur arriva avec leurs plats, et les servit, ce qui eu pour mérite de remonter le moral de la chasseresse, et de fuir un peu sa mélancolie. Elle remercia le serveur, puis regarda son plat, en souriant à Matt.

- "Bon appétit à toi aussi ... ça a l'air bon, ce que tu as pris".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Dim 5 Juil - 13:04

Matthew haussa les épaules, lui il aimait bien ce nom, c'était mieux que chasseur dans un sens, ça faisait moins « braconnier ».

« Ouais, t'as raison, on est pas payé pour ce qu'on fait. »

Et c'était vrai, ils devaient apprendre à subvenir à leurs besoins d'une tout autre manière, pour Matthew, c'était d'autant plus simple qu'il touchait encore l'argent de sa « retraite anticipée » chez les Marines plus l'héritage de ses parents et celui de sa jeune sœur, étant donné qu'il était le dernier rescapé de la famille. Cette pensée l'attrista quelques secondes avant qu'il ne retrouve son visage neutre. Il observa une fois de plus le visage de Jillian et sa tristesse le frappa mais, comme toutes les autres fois, il détourna le regard pour ne pas qu'elle se sente épiée en quelque sorte... Ce n'était son rôle de jouer les psychologues et il n'était pas vraiment doué pour ça, l'hypersensibilité n'était pas un trait de son caractère. Il était plutôt du genre à intérioriser et Matt savait que la pire chose qui pouvait mettre en rogne un chasseur, c'était la pitié. A ses paroles, il ne put qu'acquiescer d'un signe de tête et la seule parole qu'il trouva à dire fut un :

« Je comprends. »

Oui, il pouvait comprendre et même ressentir un peu la peine de Jillian mais, il ne pouvait pas se mettre à sa place. La différence entre elle et lui, c'était que la jeune femme connaissait déjà les Vampires mais, Matthew, quant à lui, avait dû faire de nombreuses recherches pour connaître l'identité de l'assassin de sa sœur et il l'avait traqué partout, grâce aux journaux et à l'outil Internet qui était vraiment très utile. Il avait remarqué des meurtres similaires, les Vampires avaient beaux être discrets, ils laissaient des miettes et le jeune homme n'avait eut aucun mal à les suivre jusqu'à Benson où il était sûr que l'assassin de sa sœur se trouvait. Finalement, il prit une fourchette de son plat et goûta ce qu'il avait commandé... C'était absolument divin, encore mieux que les habituels hamburgers qu'il commandait au Drive des fasts-food. Il acquiesça d'un signe de tête, la bouche pleine avant d'avaler.

« C'est délicieux, tu veux goûter ? »

Contrairement à Jillian, Matthew était tout à fait à l'aise. Comme si elle et lui se connaissait depuis longtemps et ne s'étaient jamais disputés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Dim 5 Juil - 14:29

« Ouais, t'as raison, on est pas payé pour ce qu'on fait. »

Jillian acquiesca à Matt, connaissant elle aussi ce problème de salaire. Tuer les vampires ne rapportait malheureusement pas d'argent. Comme pour le chasseur, la jeune femme avait un peu d'argent que lui procurait son héritage, même si elle ne roulait pas sur l'or. Quand à son oncle, il avait économisé son argent, surtout depuis qu'il avait eu sa nièce sous son aile qui avait décidé de suivre ses traces. Et tout comme Matthew, Jill avait recours à des fausses cartes bancaires. Elle utilisait moins de moyens frauduleux que lui, mais elle n'avait pas le choix de le faire en passant sa vie sur les routes. Quand son rival lui affirma qu'il la comprennait, la chasseresse ne répondit pas, sachant qu'il avait raison. Presque tous les traqueurs avaient un point en commun, la perte d'un être cher. Il était donc facile de comprendre ce que chacun ressentait, du moins un peu. Car, contrairement à Jillian, Matt n'avait pas perdu toute sa famille, et portait cette douleur depuis moins longtemps qu'elle. Même s'il savait ce qu'elle ressentait, il ne pourrait jamais comprendre totalement ce par quoi elle traversait. Il suffisait juste de voir leur façon de vivre, Matthew était un peu plus sociable que Jillian. Celle-ci était envahie par ce mal qui la rongeait depuis des années et qui la détruisait peu à peu, sa raison étant effacée par son désir de vengeance.

« C'est délicieux, tu veux goûter ? »

Jillian regarda Matt droit dans les yeux, remarquant qu'il n'avait pas l'air du tout mal à l'aise. Il agissait comme s'ils étaient de très bons amis, mais pour la jeune femme, ce n'était pas le cas, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de familiarité, que des amis ont souvent. Sa réaction fut instantanée, elle se mis à rougir, et baisse les yeux, gênée, essayant de dire quelque chose. Mais, elle bafouillait, et dû rester de longues secondes avant de se maitriser à nouveau. Comment arrivait-on à imaginer qu'un jeune homme comme Matt, charmant, qui avait était blessant dans ses propos avec la chasseresse lors de leurs disputes, puisse en cet instant vouloir lui faire goûter son plat, comme si elle était sa meilleure amie, ou même sa petite amie ? Une idée très dûre à intégrer pour la jeune femme, qui n'avait jamais été confrontée à ce genre de situation depuis ses 16 ans, et qui l'avait éloignée des autres.

- "Heu ... et bien ... je ... non ... merci, mais ... je ne voudrais pas te voler ... ce que tu as dans ton assiette" lui dit-elle, la voix tremblante, les joues en feu, n'osant pas accepter sa proposition comme si elle ne voulait franchir davantage cette barrière qui les séparait, qu'elle frôlait déjà suffisament.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Dim 5 Juil - 19:35

En attendant la réponse de Jillian, Matthew fit tournoyer sa fourchette au-dessus de son assiette et observa les mimiques du visage de la jeune femme changer en peu de temps après sa question. Comme si elle était complètement gênée par ce qu'il venait de lui proposer. Le chasseur commença même à froncer les sourcils, se demandant si sa proposition n'avait pas été déplacée mais, il avait beau repasser sa question une centaine de fois dans sa tête, il ne voyait pas ce qui la faisait rougir de la sorte... A moins que... Soudain, le jeune homme sembla comprendre ce qui gênait tant la jeune femme. Sa proposition était... disons trop personnelle et Matt avait compris que ces choses là étaient très rares chez elle mais, il ne se doutait pas à quel point sa présence gênait autant Jillian, ni des liens qui commençaient tout juste à se tisser entre eux... Leur relation était déjà ambiguë à la base et le chasseur ne s'attendait pas de sitôt à un regain d'affection de sa part. Matthew avait beau avoir un très beau panel de conquêtes à son actif, il n'était pas vraiment doué côté amour de longue durée. Disons qu'il usait de ses charmes uniquement pour les histoires sans lendemains. Néanmoins, les paroles de Jillian le fit rire discrètement, découvrant de petites rides au coin de ses yeux qui le rendait moins gamin.

« Ce n'est pas comme si je te proposais de t'embrasser. » répondit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Lun 6 Juil - 12:21

« Ce n'est pas comme si je te proposais de t'embrasser. »

C'était une phrase tout à fait innocente, pour plaisanter, Matthew l'ayant dit sans arrière pensée. Cependant, Jillian fut encore plus mal à l'aise, et baissa les yeux, encore plus rouge qu'avant. Elle eut un petit sourire crispé qui démontrait bien dans quel état elle était. Ne pouvant pas tordre ses doigts, elle secoua sa fourchette, en signe de nervosité, puis regarda à nouveau Matt.

- "Non ... heu ... ce n'est pas ça ... je voulais dire ... enfin ... c'est juste que ..."

Jillian se mordit la lèvre, mais ne continua pas son explication décousue, d'une voix tremblante. Matthew avait évoqué un sujet sensible chez elle, comme pour la mort de sa famille, et qui soulignait le fait qu'elle n'était pas quelqu'un de normal, qui rêvait de se marier, d'avoir des enfants, etc. La jeune femme n'avait embrassé personne depuis qu'elle était au lycée, elle avait 15 ans à l'époque. Depuis le drame, elle ne s'intéressait plus aux garçons et à l'amour, et avait repoussé tous ses prétendants potentiels, en se renfermant sur elle même, bloquant l'accès à son coeur. Et voilà que, maintenant, Matt venait de remuer à nouveau le couteau dans la plaie, même s'il n'en avait pas l'intention. Après tout, qui pourrait croire qu'une femme de 27 ans n'avait pas eu une seule aventure dans sa vie ? Chose absurde ... et pourtant, réelle pour Jill, sa souffrance et son désir de vengeance l'ayant complètement bloquée au niveau de ses sentiments d'amour. Elle en souffrait quand même, surtout quand elle voyait un couple se promener avec des enfants en bas âge. Mais, elle faisait tout pour ne pas y penser, en se disant qu'elle n'avait encore jamais rencontré le prince charmant qui arriverait à atténuer sa souffrance, sans qu'elle ait peur de le perdre lui aussi ... à moins que cet homme là ne soit pas si loin que ça. Jillian respira profondemment, ferma les yeux quelques secondes le temps de se reprendre, puis posa ses yeux sur l'assiette de son rival. En secouant la tête devant l'absurdité de son attitude, elle accepta la proposition de Matthew. Il était vrai que ce dernier ne lui avait pas demandé des choses impossible, comme la demander en mariage. La jeune femme eut un petit sourire plus décontracté, avança sa fourchette et pris une bouchée de son plat. Puis, elle la mis dans sa bouche et la savoura.

- "Mmhh ... c'est vrai que c'est délicieux".

Jillian fut un peu plus à l'aise, maintenant que le contre coup de cet acte trop familier pour elle était passé, et qu'il n'y avait pas eu mort d'homme. Elle regarda son propre plat, puis reporta son attention sur Matt, se mordant la lèvre, une lueur de timidité et d'hésitation se lisant dans ses yeux marrons clairs.

- "Mes lasagnes sont également succulentes ... tu peux y goûter, si tu veux".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Lun 6 Juil - 13:50

[J'ai changé le titre du sujet Wink]

Matthew était de toute évidence beaucoup plus décontracté que la jeune femme qui était en face de lui, cette dernière semblait de plus en plus nerveuse et le jeune homme sembla comprendre que sa dernière phrase aurait pu paraître déplacé mais, il connaissait un peu le tempérament de Jillian et il savait que si elle s'était sentie menacée, elle lui aurait sans doutes imprimé la marque de ses 5 doigts sur la tronche et pourtant, malgré toutes les petites phrases qui auraient pu signer son arrêt de mort, aucune ne lui avait coûté un coup de poing sauf peut-être près du lac. Matthew ne pouvait s'empêcher de froncer les sourcils, comme s'il se trouvait face au plus grand mystère de sa vie et il ne s'attendait pas du tout à ce que ce soit une jeune femme... Parce que oui, certains hommes prétendent ne pas comprendre les femmes mais, le chasseur était expérimenté dans ce domaine. Ce n'était pas de la prétention, loin de là, disons que Matthew savait les écouter même si quelques fois, il se donnait des airs de « je m'en foutiste » pour éviter de passer pour un féministe et accessoirement un gay. Il n'avait rien contre cette forme d'orientation sexuelle mais, ce n'était définitivement pas son truc. Non, Matthew était un homme à femmes, aucun doutes le concernant. C'était du 100% hétéro. Finalement, il lui adressa un nouveau sourire encourageant lorsqu'elle approcha sa fourchette pour goûter son plat et ne rechigna pas à goûter ses lasagnes pour lui montrer sa « bonne foi ». Il afficha un moue de satisfaction en acquiesçant d'un signe de tête.

« En effet. Ça change des surgelés. »


Le silence retomba alors que tous deux terminaient leur assiette dans le calme. De temps à autres, des regards et des sourires fusèrent et Matthew ne cessait de se poser des questions sur le comportement de la jeune femme qui se trouvait en face de lui. Était-il possible que son caractère l'ait touché au point qu'elle était en train de tomber sous son charme ? En tout cas, d'après son histoire, il semblait comprendre qu'elle n'avait pas pour habitude de s'attacher aux autres, comme si une partie d'elle craignait de perdre ce lien. Le chasseur venait même à ce demandait ce que signifiait l'amour pour Jillian... Sûrement une étrange maladie. Une fois repus, on les laissa digérer et commander un dessert au besoin mais, le jeune homme ne regardait pas la carte, il savait déjà le dessert dont il avait envie et ne croyait pas qu'il s'agissait de la délicieuse jeune femme qui l'accompagnait même si l'idée lui avait tout de même traversé l'esprit.

« Je sais que tu es réticente à ce sujet mais, peut-être que je pourrais t'observer chasser, juste pour voir comment tu procèdes et si tu veux, j'en ferais autant. Je te laisserais même me critiquer, je sais que tu aimes bien ça. » répondit-il avec un sourire.

C'était un moyen pour lui de l'approcher en douceur mais, peut-être qu'elle refuserait, chose qu'il comprendrait. Sa demande pouvait paraître un peu brusque voire même être mal interprêtée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Lun 6 Juil - 18:47

« En effet. Ça change des surgelés. »

- "Oui, c'est vrai ... moi aussi, je mange pas mal de surgelé, et je suis abonnée aux fast food".

Jillian était un peu plus détendue au fur et à mesure que le repas avançait. Il y eu quelques regards et sourires, alors que les assiettes se vidaient, et que le moment du dessert approchait. Matthew ne regarda pas sa carte, comme s'il avait déjà choisi ce qu'il prendrait. Mais, après tout, il avait sûrement l'habitude. Jill pris une crème brûlée, pour calmer les nombreuses calories qu'elle avait déjà avalé, et ne voulant pas en rajouter d'autres. Elle remercia le serveur puis reporta son attention sur le jeune chasseur, une fois le serveur partit.

« Je sais que tu es réticente à ce sujet mais, peut-être que je pourrais t'observer chasser, juste pour voir comment tu procèdes et si tu veux, j'en ferais autant. Je te laisserais même me critiquer, je sais que tu aimes bien ça. »

- "Heu ..."

Voilà la question qu'il ne fallait pas poser, d'une part parce que ça mettait Jillian mal à l'aise à l'idée de faire équipe avec quelqu'un, même en tant qu'observateur, et de l'autre, parce que ça la mettait un peu en colère, ou plutôt la retranchait derrière son masque d'hostilité. La jeune femme détourna les yeux, perdant son petit sourire qu'elle avait réussi à avoir un peu avant, et ferma les yeux un instant, en cherchant une façon de refuser sans l'agresser. Après quelques secondes, où son visage était devenu aussi dur et froid que le marbre, Jill reporta son attention sur Matthew, et le regarda assez sévèrement pour lui indiquer qu'elle était sérieuse dans ce qu'elle allait dire, et qu'il n'y avait pas à discuter encore du sujet, même si pour une fois, elle n'arborait pas son regard meurtrier.

- "Ecoutes ... si les circonstances avaient été différentes, j'aurais peut être accepté ... mais ... j'aime travailler seule ... je ne veux pas que quelqu'un m'accompagne, même avec un chasseur ou en simple observateur ... avant, je ne chassais qu'avec mon oncle et avec personne d'autre ... et depuis sa mort, je suis solitaire ... mon boulot est tout pour moi, et je ne veux pas que quelqu'un soit à mes côtés, alors qu'il y a du danger ... je m'occupe de moi, mais je ne sais pas si je pourrais m'occuper en même temps de quelqu'un d'autre ... je sais que tu aimerais avoir plus d'expérience et apprendre tout ce qu'il faut sur la chasse aux vampires ... mais, je ne suis pas celle qui pourra t'enseigner tout ça".

Jillian soupira, puis baissa les yeux, incapable de soutenir plus longtemps le regard de Matthew. Elle perdit un peu de son masque d'hostilité, pour laisser la place à la tristesse, à la douleur et à la souffrance.

- "Il ne vaut mieux pas venir avec moi ... je porte malheur, Matt, et tu risques toi aussi d'y rester si tu me suis".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Lun 6 Juil - 19:30

Matthew acquiesça à ses propos parce que lui aussi était abonné à la restauration rapide, il n'avait pas vraiment le temps de s'octroyait une pause déjeuné digne de ce nom parce qu'en général lorsqu'on est seul, on a pas le temps pour ce genre de choses et pourtant, le chasseur appréciait cette soirée... Il se sentait moins seul même si la jeune femme qui l'accompagnait avait le caractère très changeant. C'était l'une des premières chasseuses qu'il côtoyait et étrangement, il trouvait les ignorantes moins distantes que Jillian. Finalement, il commanda une Dame Blanche, il adorait les glaces, c'était son péché mignon et ce qu'il appréciait le plus dans la restauration rapide également mais, là, il en aurait une digne de ce nom. Alors que le serveur s'éloignait, il observa le visage de Jillian changer d'expression à la suite de sa demande et c'est là que Dark Buffy refit son retour pour lui dire clairement qu'elle ne voulait pas de lui à ses côtés. Matthew recula au fond de sa chaise, le dos bien collé au dossier et il finit par lever les mains en signe de capitulation.

« Bon, d'accord... Pas la peine de s'énerver, c'était juste une invitation comme une autre mais, je suis un grand garçon maintenant, je chasse tout seul moi aussi. »

Matthew n'était pas énervé, simplement vexé mais, d'un côté, si elle voulait continuer à faire cavalier seule toute sa vie, grand bien lui fasse. Il savait ce que c'était de perdre des êtres chers parce qu'il était le seul rescapé de sa propre famille mais, ça, il continuait de le gardait pour lui. Selon le jeune chasseur, Jillian ne portait pas la poisse, elle se sentait juste un peu trop coupable de ce qui était arrivé à sa propre famille et il ne la blâmait pas... Lui aussi s'était sentie coupable mais, il avait tourné la page et maintenant, la chasse était un moyen de se venger mais, surtout de protéger les simples mortels, comme eux.

"Chacun son trip"

En effet, il avait beau chasseur, Matthew avait des occupations en dehors, ce que Jillian ne semblait pas connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mar 7 Juil - 2:32

« Bon, d'accord... Pas la peine de s'énerver, c'était juste une invitation comme une autre mais, je suis un grand garçon maintenant, je chasse tout seul moi aussi. »

- "Je ne m'énerve pas ... si je m'étais énervée, je vous en aurais coller une, ou je serais déjà partie du restaurant".

Jillian voyait bien que Matthew était vexé qu'elle refuse sa proposition, mais elle avait décidé pour son bien à lui. Et puis, imaginez ce que donnerait leur chasse commune, alors qu'ils passait déjà leur temps à s'engueuler toutes les 5 minutes. La jeune femme tenta de se persuader que c'était la bonne décision, pour préserver son côté solitaire. Se retrouver avec quelqu'un en chasse, comme un couple, lui faisait peur et elle ne souhaitait pas découvrir ce bon côté de la vie. Du moins, elle ne se sentait pas prête, et pensait qu'elle ne le serait jamais. Jill ne voulait pas entrainer Matt dans sa souffrance, même s'il devait avoir la sienne aussi.

"Chacun son trip"

Jillian fronça les sourcils, curieuse. Elle pensait bien que, vu son attitude, Matthew devait avoir une vie en dehors de la chasse, contrairement à elle, mais quoi ?

- "Moi, je passe mon temps uniquement à chasser ... mais c'est quoi ton trip ? A part bien sûr, draguer toutes les femmes que tu vois ?" lui demanda-t-elle avec un petit sourire et un regard espiègle pour le taquiner et non se moquer de lui, un regard qu'elle n'avait jamais fait avant, et qui lui donnait un air séducteur sans même s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   Mer 8 Juil - 15:14

Matthew remarqua le passage du tutoiement au vouvoiement, ils ne se rappelaient même plus depuis combien de temps tous deux s'étaient tutoyés mais, le fait qu'elle change soudainement de ton l'avait blessé bien qu'il ne le montrait pas, se contentant d'arborer un visage neutre et impassible, comme toujours. Voilà que les menaces revenaient de nouveau, il n'y avait pas à dire, ce dîner était presque parfait et ça l'étonnait que ça n'avait pas encore viré au pugilat avant le dessert.
Citation :

"Moi, je passe mon temps uniquement à chasser ... mais c'est quoi ton trip ? A part bien sûr, draguer toutes les femmes que tu vois ?"

Tutoiement de nouveau ? C'était quoi son problème au juste ? Il avait bien compris qu'elle n'aimait pas qu'on chasse sur ses plates bandes et ce, dans tous les sens du termes ; que ce soit pour la séduire ou pour traquer des vampires mais, elle avait tendance à changer de comportement de manière très rapide à un tel point qu'il ne savait même plus sur quel pied danser. Peut-être bien qu'elle était schizophrène ou une double personnalité... Bien que la remarque n'avait rien de méchant, Matt afficha une mine blasée avant de soupirer et de reprendre une gorgée de son cocktail alors qu'ils attendaient toujours le fameux dessert. Finalement, il haussa les épaules.


« Plein de choses... Je m'entraîne, je sirote une bière devant la télévision, je prends des nouvelles de mes amis par téléphone et quelques fois je vais chez eux... Des trucs de mec ordinaire, quoi. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dîner presque parfait [Jill]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un dîner presque parfait [Jill]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Un dîner presque parfait
» "Un dîner presque parfait" [pv Kanoë]
» [FB] Un dîner presque parfait [Pv Suki]
» Un dîner presque parfait | William A. Slayers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time of Shadows - Twilight RPG :: Anciens rp's-